Rentrée 2016 : Les principales nouveautés

29/08/16 à 07:58 - Mise à jour à 07:58

Source: Belga

La rentrée scolaire 2016-2017 sera marquée par l'entrée en application d'une série de nouveautés. Voici les principales.

Rentrée 2016 : Les principales nouveautés

© Belga Image

Cours d'éducation à la philosophie et la citoyenneté

Les élèves de l'enseignement primaire officiel (établissements d'enseignement communal, provincial ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles) bénéficieront à partir de cette année d'un nouveau cours dans leur grille horaire, à savoir l'EPC, pour Education à la philosophie et la citoyenneté. Dispensé une heure par semaine, il remplacera une des deux heures du cours de morale ou de religion enseigné jusqu'à présent. Ce nouveau cours ambitionne de faire de nos élèves des "citoyens responsables pouvant vivre dans une société pluraliste". Il visera aussi à "la construction de l'individu en tant qu'être unique, mais en interaction avec les autres face aux problèmes communs de l'existence". Comme son nom l'indique, le nouveau cours s'articulera autour de deux piliers, à savoir la philosophie (c'est-à-dire la construction d'une pensée autonome et critique, la connaissance de soi, l'ouverture à l'autre et la recherche de l'exactitude de la pensée) ainsi que la citoyenneté (où les notions de droits civils et fondamentaux seront abordés, tout comme l'engagement dans la vie sociale et politique ou encore les différents processus décisionnels).

Les élèves qui le demanderont pourront être dispensés de l'heure résiduelle de cours convictionnels (morale ou religion). Ceux-là bénéficieront d'une seconde heure hebdomadaire d'éducation à la philosophie et la citoyenneté. Celle-ci servira à approfondir les questions abordées durant la 1re heure d'EPC, notamment par la rencontre de l'un ou l'autre acteur de la société civile, la participation à des projets citoyens ou des productions culturelles et médiatiques.

Les parents devront faire connaître leur choix pour le 15 septembre au plus tard, le nouveau cours devant démarrer le 1er octobre. Ce nouveau cours sera d'application dès cette année pour les six années du cycle primaire. Il sera étendu à l'ensemble du cycle secondaire à la rentrée 2017.

Titres et fonctions

Adopté il y a un peu plus de deux ans par le Parlement, le décret réformant les titres et fonctions de l'enseignement entre en application ce 1er septembre. Attendu depuis... 40 ans, il concerne l'ensemble des quelque 100.000 enseignants actifs en Fédération Wallonie-Bruxelles. La réforme vise à harmoniser les titres requis pour pouvoir enseigner les cours organisés dans les écoles fondamentales et secondaires des réseaux libres comme officiels en Fédération Wallonie-Bruxelles. En liant précisément chaque cours à un formation requise ainsi qu'à un barème, le décret entend renforcer la qualification des enseignants, et objectiver les recrutements en donnant la priorité à ceux disposant du titre requis pour la fonction à pourvoir. Cette réforme doit aussi favoriser à terme le passage -aujourd'hui impossible- d'un enseignant du libre vers un établissement officiel, et inversement. L'expérience acquise dans un réseau d'enseignement pourra également être valorisée dans un autre.

Le nombre de barèmes applicables sera considérablement réduit. Ils passeront de deux cents jusqu'à présent à cinq seulement, ce qui devrait faciliter grandement la gestion administrative du secteur. Cette nouvelle organisation s'appuie aussi sur un site internet qui permet aux candidats enseignants de visualiser les offres d'emploi dans toutes les écoles.

L'entrée en vigueur annoncée de la réforme a toutefois suscité quelques tensions ces derniers mois, certains profs se sentant lésés par la réorganisation. Pour éviter (ou limiter) les préjudices éventuels, une série d'amendements ont été adoptés en début d'année par le Parlement, notamment en rallongeant certaines périodes de transition. Grâce à un vote survenu en juin dernier, la réforme sera aussi d'application pour les professeurs de morale et religion qui n'avaient pas été intégrés dans le décret adopté en 2014.

Rentrée 2016 : Les principales nouveautés

© Belga Image

Réaménagement de l'enseignement qualifiant

L'enseignement qualifiant inaugure cette rentrée une nouvelle grille de cours adoptée en décembre 2013. La réforme vise à augmenter les cours généraux pour donner un socle de compétences plus solide aux élèves inscrits dans le qualifiant tout en réduisant quelque peu le nombre de cours de pratique professionnelle. Objectif: mieux armer les jeunes concernés pour poursuivre éventuellement des études supérieures à l'issue de leur cycle secondaire. Ces modifications avaient été âprement négociées par les syndicats qui redoutaient logiquement les conséquences de la réforme sur le nombre d'heures données par les enseignants de pratique professionnelle.

La réforme s'appliquera dès ce mois de septembre aux 3e et 5e années techniques et artistiques. Elle sera étendue dès septembre 2017 aux 4e et 6e années de ces mêmes filières.

Nos partenaires