Rencontres d'Assise: le pape dénonce "le silence assourdissant de l'indifférence"

20/09/16 à 18:07 - Mise à jour à 18:10

Source: Belga

(Belga) Le pape François a dénoncé mardi à Assise "le silence assourdissant de l'indifférence" face aux victimes de guerre, lors d'une journée de prière pour la paix réunissant de nombreux dignitaires et fidèles de différentes religions.

Rencontres d'Assise: le pape dénonce "le silence assourdissant de l'indifférence"

Rencontres d'Assise: le pape dénonce "le silence assourdissant de l'indifférence" © BELGA

"Ils implorent la paix, nos frères et soeurs qui vivent sous la menace des bombardements ou sont contraints de laisser leurs maisons et d'émigrer vers l'inconnu, dépouillés de tout", a-t-il lancé, en évoquant les "victimes des guerres qui polluent les peuples de haine et la terre d'armes". "Qui les écoute? Qui se préoccupe de leur répondre? Ils rencontrent trop souvent le silence assourdissant de l'indifférence, de l'égoïsme de celui qui est agacé, la froideur de celui qui éteint leur appel à l'aide avec la facilité avec laquelle on change la chaîne de télévision", a-t-il martelé. Le pontife argentin s'exprimait lors d'une prière oecuménique avec des responsables orthodoxes, protestants ou anglicans dans la splendide basilique inférieure Saint-François ornée de fresques de Giotto. Au cours de cette prière précédent la clôture de ces 30èmes rencontres interreligieuses pour la paix, les pays en guerre à travers le monde ont été lentement énumérés, dont la Syrie où les combats ont repris lundi, et une bougie a été allumée pour chacun d'eux. Dans le même temps, musulmans, juifs, taoïstes, bouddhistes, shintoïstes ou encore sikhs étaient réunis dans des lieux différents, selon leur confession, pour prier eux aussi pour la paix. "Dieu est un Dieu de paix. Il n'existe pas de Dieu de guerre", avait déjà affirmé le pape lors de sa messe matinale au Vatican. "Pendant que nous prions aujourd'hui, il serait bon que chacun de nous ressente la honte (face aux victimes de conflits). La honte que des humains, nos frères, soient capables de faire cela", avait-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires