Remplacement des F-16 : "Ce dossier n'est que flamand"

05/04/18 à 07:24 - Mise à jour à 07:23

Source: Belga

Luc Gennart, ancien pilote et colonel de la force aérienne, estime que le dossier de la dissimulation d'informations par des hauts gradés de l'armée vis-à-vis du ministre Steven Vandeput, notamment au sujet des F-16 de la Défense, "n'est que flamand". Il a indiqué cela dans un entretien au Soir, publié dans les pages du journal jeudi.

"Il est indispensable de remettre des francophones à la tête de la force aérienne. Ca ne peut être qu'enrichissant", affirme l'actuel échevin MR à Namur, qui avait déjà alerté sur une "flamandisation" de l'armée il y a plusieurs années. "Les francophones ne sont de facto nommés qu'à des postes où il n'y a aucune décision à prendre".

Concernant la découverte que des "anciens collègues" aient pu cacher des informations au ministre, Luc Gennart juge cela "surprenant". "Mais n'oublions pas que l'on se trouve dans la Grande Muette. Certains au sein de l'armée n'ont pas toujours un grand sens politique".

"Il faudra un nouveau bureau pour analyser les offres pour le remplacement des F-16", ajoute-t-il, tout en continuant de défendre la nécessité d'investir dans ce nouveau matériel. En matière de force aérienne, "la Belgique remplit ses missions avec brio (...) Il n'y a pas beaucoup de pays en Europe qui sont aussi performants que nous".

Nos partenaires