Religion : ce que signifie le Ramadan pour les musulmans

10/08/10 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

Source: Le Vif

Le Ramadan, mois de jeûne observé par les musulmans, aura lieu cette année du 11 août au 10 septembre. Cette période sera clôturée par l'Aid-Al-Fitr ou la fête de rupture du jeûne.

Religion : ce que signifie le Ramadan pour les musulmans

© Reuters

Le mois de jeûne devrait débuter demain en Belgique. Le Ramadan est le neuvième mois du calendrier lunaire musulman et son commencement est calculé en fonction de la nouvelle lune.

Le premier jour est normalement déterminé lors de la "nuit du doute" durant laquelle on observe l'apparition du premier quartier de la nouvelle lune. Celui-ci doit être visible à l'oeil nu et dûment constaté. Des théologiens, savants et religieux se réunissent tous les ans pour en fixer l'heure précise, variable selon les endroits du globe. Généralement, la différence n'excède cependant pas un jour.

En Belgique, c'est l'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB), via le Conseil des théologiens, qui est responsable de la détermination de cette date. Il se réunira ce soir, dernier jour du calendrier lunaire, afin de déterminer précisément le début du Ramadan.

La signification du Ramadan

Le Ramadan constitue l'un des cinq piliers de l'Islam. Durant ce mois sacré, les musulmans ayant atteint la puberté et jouissant de leurs facultés mentales et d'une santé normale, ne peuvent ni manger, ni boire, ni fumer, ni avoir de relation sexuelle entre le lever et le coucher du soleil. Ce jeûne a pour but d'enseigner la patience, la modestie et la spiritualité.

"Le mois de Ramadan est un évènement fortement chargé symboliquement qui permet de concrétiser des valeurs importantes de l'Islam telles que la solidarité et l'entraide," explique l'Exécutif des Musulmans de Belgique sur son site internet.

Cette année, les conseillers islamiques se mobiliseront pour les 4000 détenus de confession musulmane incarcérés en Belgique en leur offrant des colis composés de dattes, de lait, de gâteaux ainsi que des exemplaires du Coran et des tapis de prière.

Les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes ou jeunes filles qui sont dans leur période menstruelle, les enfants en bas âge, les vieillards ou toute personne dont ce jeûne pourrait mettre la santé en péril en sont exemptés.

Le premier jour du mois suivant, marquant la fin du jeûne, a lieu la célébration de l'Aïd el-Fitr. Cette année cette fête se déroulera le 10 septembre.

Ce jour-là, les musulmans rompent le jeûne et prient à la mosquée. La tradition veut qu'ils prennent leur petit déjeuner, préférablement composé de dattes, avant de se rendre à la prière. Après, ils rendent visite à leurs proches et amis afin de présenter leurs voeux de l'Aïd.

Un dispositif mis en place à Molenbeek-Saint-Jean

La période du Ramadan voit de nombreux musulmans habitant Molenbeek-Saint-Jean ou d'autres villes converger vers le centre historique de la commune pour s'approvisionner dans les boucheries traditionnelles hallal et d'autres magasins de spécialités gastronomiques. Pour éviter les embarras de circulation, il est notamment demandé aux automobilistes d'éviter le centre de Molenbeek-Saint-Jean en fin de journée durant les 30 jours à venir.

Le Vif.be

Et la fête du mouton ?

L'Aid-Al-Kebir ou la Fête du Sacrifice, plus connue sous le nom de fête du mouton, est célébrée le dixième jour du douzième mois de l'année musulmane. Cette fête commémore le sacrifice que Dieu demanda à Abraham, pour éprouver sa foi, mais qu'il épargna au dernier moment en remplaçant son fils par un bélier. Dans le monde entier, les Musulmans apportent des offrandes d'animaux (à l'instar du sacrifice d'Abraham). Le tiers de la viande est distribuée aux pauvres, le reste est mangé en famille. Elle a lieu 70 jours après la rupture du Ramadan. Cette année la fête du mouton sera célébrée le 17 novembre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires