Regroupement familial : "un texte populiste, absurde et discriminant !"

26/05/11 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Source: Le Vif

La Chambre est appelée ce jeudi à voter une proposition de loi qui déterminera dans quelles conditions le regroupement familial pourra être effectué.

Regroupement familial : "un texte populiste, absurde et discriminant !"

© Image Globe

Le texte est porté par la N-VA auquel se sont ralliés le CD&V, l'Open VLD, le MR et les socialistes. Le cdH ne sera pas présents et Ecolo s'oppose à ce texte de loi "discriminatoire".

"Les conditions permettant le regroupement familial pour des personnes issues de pays de l'UE et résidant en Belgique seront moins strictes que pour des Belges qui voudraient faire venir leur famille en Belgique", affirme Zoé Genot, députée Ecolo, dans un communiqué. "Cette discrimination dirigée, sans l'avouer, contre les Belges d'origine marocaine et turque principalement, va, sans aucun doute, engendrer un nombre impressionnant de situations absurdes", ajoute-t-elle.

Le texte de loi propose, entre-autres, qu'un revenu minimal de 1184 euros par mois soit exigé pour permettre le regroupement familial. Dés lors, "40% des personnes ayant un statut d'indépendants ainsi que la majorité des personnes sous temps partiels, des personnes invalides, des pensionnés, ou des personnes qui viennent d'être licenciées ne pourront plus accéder au regroupement familial", affirme la députée.

Les écologistes dénoncent également la fragilité juridique du texte soumis au vote. "Le Conseil d'Etat a rendu un avis négatif sur le texte qui souligne l'inégalité de traitement entre les personnes de nationalité belge et les personnes provenant des autres pays de l'UE. Il est donc probable que la proposition de loi qui sera votée cet après-midi, soit frappée de nullité rapidement par la Cour constitutionnelle. Une telle situation laissera une fois de plus l'Office des étrangers face à lui-même pour gérer cette matière délicate", explique-t-elle.

Les verts proposent de "travailler concrètement pour développer un véritable parcours d'accueil des primo-arrivants pour leur permettre de rapidement comprendre leur société d'accueil, maitriser la langue et s'insérer sur le marché du travail".

Le Vif.be

Nos partenaires