Régions en transition: "À ce stade, la Wallonie est toujours éligible"

08/05/18 à 19:44 - Mise à jour à 19:44

Source: Belga

Au stade actuel des discussions relatives au prochain budget européen, "les régions en transition existent toujours et la Wallonie en fait partie", a indiqué le ministre-président wallon, Willy Borsus, mardi, au terme d'une rencontre à Namur avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Régions en transition: "À ce stade, la Wallonie est toujours éligible"

Jean-Claude Juncker et Willy Borsus © BELGA

Les deux hommes se sont rencontrés en marge d'une visite de M. Juncker au Parlement de Wallonie où il a tenté d'expliquer, à des élus régionaux inquiets, le budget européen 2021-2027.

Ce dernier prévoit en effet une réduction du financement de la politique agricole commune (PAC) et de la politique de cohésion - la principale politique d'investissement de l'UE -, de 5% environ dans les deux cas. Ensemble, ces deux postes représentent plus de 70% des dépenses européennes. "Nous n'en sommes qu'au début du processus et beaucoup de choses restent à négocier, comme la définition d'une région en transition, et ce avec des Etats qui veulent parfois réduire drastiquement les dépenses. Mais à ce stade, les régions en transition subsistent et la Wallonie, qui pourrait vite vaciller si elle perdait ses financements européens, reste éligible", a-t-il assuré en évoquant "des signes qui vont dans la bonne direction".

"L'objectif de notre rencontre, c'était d'aborder le cadre financier pluriannuel de l'Union européenne, et singulièrement la politique agricole commune, la politique de cohésion mais aussi d'autres domaines qui intéressent la Wallonie tels que la recherche ou les PME. Nous voulions également nous assurer que les règlements qui découleront de ce cadre budgétaire européen seront en adéquation avec la réalité wallonne", a encore indiqué Willy Borsus.

"Les négociations liées à un budget européen peuvent évoluer fortement. Mais pour l'instant, nous avons le sentiment d'être entendus", a conclu le ministre-président wallon.

Belga

Nos partenaires