Refus de visa à une famille syrienne: Theo Francken n'entend pas se laisser faire

01/11/16 à 13:42 - Mise à jour à 13:45

Source: Belga

(Belga) Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) n'entend pas se laisser faire dans le dossier d'une famille syrienne vivant à Alep à qui un visa a été refusé et pour laquelle un huissier lui a réclamé lundi 4.000 euros d'astreinte par jour tant que ce document ne leur était pas délivré. "Nous allons épuiser tous les moyens légaux afin de s'y opposer", a-t-il assuré mardi.

Une famille namuroise souhaite accueillir le ménage syrien et a entamé des démarches juridiques afin qu'elle reçoive un visa. Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration refuse cependant de leur accorder un tel document. Et ce malgré qu'un huissier de justice s'est présenté lundi auprès des services de M. Francken et de ceux de l'Intérieur en leur réclamant des astreintes de 4.000 euros par jour après une condamnation du tribunal de première instance. Un appel, dont l'effet est suspensif, a toutefois été interjeté. "Je suis élu pour servir l'intérêt public et je continuerai à le faire", a réagi le secrétaire d'Etat mardi. "Notre population s'est déjà montrée particulièrement accueillante durant la crise de l'asile", poursuit Theo Francken. "Nous avons travaillé jour et nuit afin de gérer celle-ci et nous avons réussi. Je ne permettrai pas que cet arrêt déconnecté de la réalité nous mène à nouveau dans un chaos de l'asile. Je continuerai à m'y opposer. Il n'y a aucun soutien (à la démarche de la famille namuroise) au sein de la population", conclut-il. (Belga)

Nos partenaires