Réfugiés: une alternative au WTC III devrait être trouvée

12/09/15 à 21:22 - Mise à jour à 21:22

Source: Belga

Une alternative au WTC III qui, depuis lundi soir, contient quelque 500 lits mis à la disposition des demandeurs d'asile, est envisagée afin de proposer à ces derniers un meilleur pré-accueil, a indiqué le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur, à l'issue d'une réunion samedi soir avec le premier ministre Charles Michel ainsi que différentes ONG et la plateforme citoyenne impliquées dans le dossier.

Réfugiés: une alternative au WTC III devrait être trouvée

Le camp de réfugiés à Bruxelles © BELGA

"Lors de la réunion, toute les parties impliquées dans le dossier s'accordaient sur le fait qu'une solution de pré-accueil des demandeurs d'asile devant s'inscrire à l'Office des Etrangers devrait fonctionner 24 heures sur 24. Il faut également leur proposer des lieux de vie et pas uniquement un lit de camp. Pour cela, il faut un espace suffisant et le WTC III ne correspond pas à ces besoins ni au nombre de personnes", a indiqué le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur.

"Nous cherchons donc d'autres pistes et d'autres bâtiments susceptibles de les accueillir dans de bonne conditions pour la période de pré-accueil, qui devrait être la plus limitée possible mais qui s'étale actuellement sur une semaine", a-t-il ajouté.

Le cabinet Michel n'a pas souhaité commenter la teneur de la réunion. "Nous souhaitons travailler en coopération constructive et ce dans l'objectif de trouver des solutions le plus rapidement possible à la question de l'hébergement des demandeurs d'asile", a précisé Frédéric Cauderlier, en charge de la communication du premier ministre Charles Michel.

Depuis lundi soir, quelque 500 lits sont à la disposition des demandeurs d'asile au premier étage du bâtiment de bureaux WTC III, dont l'accueil est géré par la Croix Rouge par le biais d'une trentaine d'employés présents quotidiennement sur les lieux. Une quinzaine de douches y seront installées dans les jours qui viennent et la distribution de soupe et de sandwiches y sera assurée dès ce week-end.

Entre 800 et 1.000 demandeurs d'asile campent au parc Maximilien

Le bâtiment se trouve à côté du parc Maximilien, en face de l'Office des Etrangers, où campent depuis une dizaine de jours entre 800 et 1.000 demandeurs d'asile, essentiellement des Syriens, Irakiens et Erythréens. Un nombre qui ne cesse de croître, selon les bénévoles de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, qui gèrent le campement depuis son ouverture.

Les travaux vont donc se poursuivre ce week-end et les jours qui viennent pour optimaliser l'accueil des demandeurs d'asile au WTC III. L'objectif est de permettre une "évacuation progressive et organisée" du parc Maximilien où séjournent les demandeurs en attente d'un enregistrement à l'Office des étrangers.

"Il y a actuellement entre 800 et 1.000 réfugiés qui sont hébergés dans les tentes du campement et il y a chaque jour de nouvelles arrivées. Les 500 places disponibles au WTC III seront insuffisantes. Il faut en outre que ce bâtiment soit un véritable espace de vie et non uniquement un dortoir accessible de 18h00 à 21h00 et pour cela, il faudrait élargir le mandat de la Croix Rouge", a indiqué samedi Elodie Francart, porte-parole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

"Passé 21h00, les gens ne peuvent plus entrer ni sortir de ce bâtiment où règne la promiscuité. En journée, les personnes qui y ont dormi se retrouvent dehors avec leurs effets personnels, qu'elles ne peuvent laisser dans le bâtiment donc forcément, elles reviennent au campement. Pour le moment, le fédéral se repose sur le campement pour gérer ces personnes en journée", ajoute Elodie Francart.

La Croix Rouge espère une évolution rapide de la situation. "Une quinzaine de douches ainsi que la distribution de repas sont prévus dans les jours qui viennent. Une consigne sécurisée où les personnes peuvent laisser leurs bagages en journée sera peut-être aussi mise en place", a indiqué sa porte-parole Nancy Ferroni.

Bon nombre d'initiatives se mettent quotidiennement en place au campement. La dernière en date est un espace cuisine construit samedi avec des palettes de bois. Un cinéma mobile a été installé et une école pour les enfants a été organisée dans une tente. Une cellule d'écoute devrait être mis sur pied dans les prochains jours.

Nos partenaires