Réforme protection civile: la Région bruxelloise activera la procédure en conflit d'intérêts

01/08/17 à 14:20 - Mise à jour à 14:21

Source: Belga

(Belga) La Région bruxelloise déclenchera une procédure en conflit d'intérêts à propos du projet de réforme de la protection civile du gouvernement fédéral dès que les arrêtés royaux adoptés vendredi dernier auront été publiés au Moniteur belge, a indiqué mardi la secrétaire d'Etat bruxelloise Cécile Jodogne.

Le Conseil des ministres a adopté vendredi dernier deux arrêtés royaux destinés à implanter à Crisnée et Brasschaat deux unités de la protection civile - contre six actuellement - et à répartir les missions entre ces unités et les zones de secours. L'ensemble de la réforme est annoncée pour janvier 2019. Le gouvernement bruxellois avait menacé le 29 juin dernier de déposer une motion en conflit d'intérêts contre ce plan de réforme du ministre fédéral de l'Intérieur, Jan Jambon, si une ultime tentation de concertation devait échouer. Motif: le plan ne prévoit que le maintien de deux unités, ce qui lèse la Région bruxelloise notamment pour les accidents et attentats à l'aide d'agents de type chimique, explosif et nucléaire. "Malgré le fait que la réforme porte gravement préjudice aux Bruxellois, le gouvernement Michel adopte aveuglément un plan qui crée une situation aux conséquences potentielles graves pour la sécurité des personnes en Région-capitale, comme pour celle des services de secours et d'intervention qui pourraient être impliqués dans la gestion d'un incident de type CBRN (Chimique, Bactériologique, Radiologique, Nucléaire)", a estimé mardi la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge du Service de l'Incendie et de l'Aide Médicale Urgente. (Belga)

Nos partenaires