Réforme des prépensions: rejeter l'accord conduirait le pays vers l'abîme selon De Wever

08/03/15 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Belga

Un rejet de l'accord gouvernemental sur les prépensions par les partenaires sociaux serait "très irresponsable", a averti dimanche le président de la N-VA, Bart De wever, sur le plateau de VTM.

Réforme des prépensions: rejeter l'accord conduirait le pays vers l'abîme selon De Wever

Bart De Wever © BELGA

Le gouvernement se montre plus strict que les partenaires sociaux dans son approche des fins de carrière et de la disponibilité des prépensionnés sur le marché du travail, a reconnu M. De Wever, mais il est en revanche plus souple que ce que prévoit l'accord de majorité.

"Les syndicats sont très forts dans ce pays. On doit toujours faire une concession", a-t-il ajouté.

Le président des nationalistes flamands veut éviter un "printemps brûlant". Il a insisté sur l'importance de la réforme en cours, qui vise à faire travailler les gens plus longtemps. Sinon le pays court "tout droit vers l'abîme", a-t-il affirmé.

M. De Wever a également défendu l'opposition de son parti à un saut d'index appliqué aux loyers, une mesure jugée "inintelligente" et "asociale", et dit sa volonté de protéger aussi bien les bailleurs que les plus faibles.

Le président du premier parti de la coalition tant en Flandre qu'au fédéral espère que les tensions dans la majorité pourront mieux être tenues sous contrôle. Il a lancé un appel à investir davantage dans les contacts mutuels et dans la conclusion de compromis dans certains dossiers avant qu'ils ne se retrouvent dans les journaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires