Réforme des prépensions : le gouvernement a formulé une réponse au Groupe des Dix

06/03/15 à 20:45 - Mise à jour à 21:37

Source: Belga

Le gouvernement a formulé une réponse au Groupe des Dix sur l'assouplissement de la réforme des prépensions. Le Premier ministre la transmettra vendredi soir à la présidente, Michèle Sioen.

Réforme des prépensions : le gouvernement a formulé une réponse au Groupe des Dix

Le gouvernement Michel I. © Belga

Les ministres sont restés discrets à propos de l'accord auquel ils ont abouti. Ils ont voulu en réserver le contenu aux partenaires sociaux. Le comité ministériel restreint se réunira à nouveau dimanche soir, en compagnie de la présidente du Groupe des Dix.

L'accord est "un équilibre entre l'accord de gouvernement et le compromis au sein du Groupe des 10", a souligné le ministre des Indépendants et des PME, Willy Borsus (MR). Le vice-premier ministre Open Vld, Alexander De Croo, a livré sommairement quelques principes du compromis gouvernemental.

Il repose sur l'idée d'une "disponibilité adaptée" des prépensionnés pour le marché du travail. "L'activation d'un travailleur qui a 55 ans, 60 ans n'est pas la même que l'activation de quelqu'un qui a 30 ans", a-t-il dit. Les travailleurs de plus de 55 ans disposeront d'un "accompagnement sur mesure" reposant sur leurs compétences et leur expérience plutôt que sur leur diplôme. Le nouveau régime qui entrera en vigueur s'appliquera aux "nouveaux entrants", a-t-il précisé.

Les partenaires sociaux ont communiqué lundi soir le compromis qu'ils ont trouvé en cette matière. Ils demandaient que les prépensionnés (RCC ou régime de chômage avec complément d'entreprise) au 31 décembre 2014 et les chômeurs âgés dispensés au 31 décembre 2014 ne soient pas soumis à l'obligation de disponibilité sur le marché du travail. Pour les prépensionnés et les chômeurs âgés à partir de 2015, ils demandaient une "disponibilité" passive. Ils souhaitaient également des dérogations pour certaines catégories de travailleurs.

Ce compromis ne passait pas chez tous les partenaires de la majorité, en particulier à la N-VA et à l'Open Vld. Le chef de groupe des nationalistes flamands à la Chambre rappelait encore jeudi qu'il incombait au gouvernement de décider, en toute autonomie.

Il aura fallu plus de dix heures de discussion au gouvernement vendredi pour arriver à cet accord. "Il y a eu une très bonne collaboration mais ça n'a pas été facile", a expliqué le vice-premier ministre N-VA, Jan Jambon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires