Réforme des pensions - Tensions entre PS et cdH sur la commande d'une étude d'impact genrée

19/07/17 à 19:01 - Mise à jour à 19:06

Source: Belga

(Belga) Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, a annoncé mercredi avoir demandé à l'administration de la Fédération de réaliser une étude d'impact genrée sur la réforme des pensions envisagée par le ministre fédéral, Daniel Bacquelaine (MR), dont certains redoutent qu'elles impactent surtout les femmes.

La décision a toutefois donné lieu mercredi lors de la dernier conseil des ministres avant les vacances à un froid entre éminences PS et cdH. Devant les députés réunis en séance plénière, le ministre-président a expliqué qu'il avait proposé aux ministres cdH - pourtant très critiques sur ce dossier ces derniers mois via notamment la ministre de l'Education, Marie-Martine Schyns - d'adresser cette demande au nom collectif du gouvernement. Mais selon M. Demotte (PS), les deux ministres cdH - parti actuellement en discussion avec le MR pour former une nouvelle majorité en Wallonie - n'ont pas appuyé cette demande d'étude genrée. Le ministre-président, soutenu par sa ministre de l'Egalité, Isabelle Simonis (PS tout comme lui), ont alors décidé commander malgré tout cette étude, mais à titre individuel. Interrogé dans les couloirs du Parlement, M. Demotte a assuré que sa vice-présidente, Alda Greoli, avait "bloqué" sa proposition. "La conséquence c'est que cette étude ne sera pas menée à la demande du gouvernement, mais par certains de ces ministres seulement", a commenté le Tournaisien. Du coté d'Alda Greoli, on confirme à demi-mots les tensions entre partenaires en instance de divorce, mais en réfutant un quelconque blocage formel de l'initiative. "(Rudy Demotte) a évoqué la question en communication orale et a dit lui-même qu'il n'avait pas besoin d'un accord du gouvernement. Alda Greoli lui a alors dit qu'il n'y avait pas besoin de délibération". Sondée par Belga, la ministre de l'Education a assuré mercredi pleinement soutenir la conduite de cette étude, réclamée lundi en commission par l'opposition écologiste. (Belga)

Nos partenaires