Réforme des pensions : pas de nouvelles exceptions

11/02/12 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Source: Le Vif

Le Comité ministériel restreint a bouclé vendredi après-midi le volet relatif à la mise en oeuvre de la réforme des pensions pour le secteur public. Les grands principes ont été confirmés et il a été décidé qu'il n'y aura plus de nouvelles exceptions.

Réforme des pensions : pas de nouvelles exceptions

© Image Globe

Le Comité restreint poursuivra les discussions lundi à partir de 13H30 pour finaliser le volet réforme du marché du travail. Le gouvernement rencontrera mardi matin les partenaires sociaux.

L'âge de la pension anticipée passe de façon générale de 60 à 62 ans et 40 ans de carrière. Les travailleurs avec une carrière complète peuvent partir avant 62 ans.

Pour les régimes spéciaux existants, l'âge de la pension anticipée sera également augmenté de deux ans.

Pour certaines professions, la possibilité d'accéder à la pension anticipée à l'âge de 60 ans restera possible après un certain nombre d'années de carrière, par exemple, pour les pilotes portuaires, les pompiers ou les douaniers. Le nombre d'années requis passera progressivement de 33,3 ans en 2013 à 38,3 ans en 2020.

Pour les pompiers, certaines communes ont prévu une possibilité de partir à la pension anticipée à partir de 56 ans. Dans ces communes, l'âge sera porté à 58 ans. Il y aura toutefois une concertation avec les communes sur la façon de mettre la mesure en oeuvre. Les pompiers pourraient être utilisés à d'autres tâches que les interventions.

Parmi les autres aménagements, il y a encore le fait que la pension des agents de la SNCB sera calculée sur le traitement des quatre dernières années alors qu'elle l'est actuellement sur le dernier mois.

La pension des fonctionnaires sera quant à elle, comme prévu, calculée sur les 10 dernières années. Actuellement elle est calculée sur les 5 dernières années.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires