Référés Liège: pas d'urgence pour réparer la détection incendie de la prison de Lantin

09/06/16 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Belga

(Belga) Le tribunal des référés de Liège a rendu jeudi son ordonnance dans le dossier de l'action introduite par le bourgmestre de la commune de Juprelle, Christine Servaes, à l'encontre de la Régie des bâtiments et de l'Etat belge concernant la problématique du système de détection incendie défectueux à la prison de Lantin. Le tribunal a déclaré la demande non fondée à défaut d'urgence.

Référés Liège: pas d'urgence pour réparer la détection incendie de la prison de Lantin

Référés Liège: pas d'urgence pour réparer la détection incendie de la prison de Lantin © BELGA

La commune de Juprelle assignait la Régie des bâtiments et l'Etat belge (Intérieur et Justice) devant le tribunal des référés de Liège en raison de problèmes de sécurité qui touchent la prison de Lantin depuis la grève des gardiens de prison. Les systèmes de détection incendie n'étaient plus en état de fonctionner à la prison. Selon le bourgmestre de Juprelle, la configuration de la prison, dépourvue d'une partie de son personnel qualifié pour intervenir en cas d'incendie, présentait un danger réel. Le bourgmestre souhaitait contraindre la Régie des bâtiments, le ministre de l'Intérieur et le ministre de la Justice à rendre opérationnel les systèmes de détection incendie. Le tribunal a relevé dans son ordonnance "qu'il est scandaleux que le système de détection incendie ne fonctionne pas dans un endroit fréquenté par plus de 1.000 personnes" et que les parties se rejettent la faute. Mais le juge, se basant sur le dernier rapport des pompiers, a constaté que ce rapport n'évoque pas des réparations à effectuer en urgence. Le tribunal a déclaré la demande non fondée à défaut d'urgence. (Belga)

Nos partenaires