Refédéralisation - Paul Furlan revient sur ses propos sur une éventuelle régionalisation de l'Energie

14/07/16 à 10:43 - Mise à jour à 12:53

Source: Belga

(Belga) Le ministre wallon en charge de l'Energie Paul Furlan a souhaité nuancer les propos qu'il a tenus jeudi matin sur les ondes de La Première à propos d'une régionalisation de l'Energie, pour laquelle il n'est pas favorable de manière "accrue". Certains politiques, MR et Open VLD entre autres, ont demandé ces derniers jours de refédéraliser certaines compétences, dont celle de l'énergie.

Refédéralisation - Paul Furlan revient sur ses propos sur une éventuelle régionalisation de l'Energie

Refédéralisation - Paul Furlan revient sur ses propos sur une éventuelle régionalisation de l'Energie © BELGA

"Je souhaite préciser les propos que j'ai tenus ce matin: je ne suis pas favorable à une régionalisation accrue de la politique énergétique. Dans le cadre institutionnel existant, nous devons chacun ?uvrer pour mettre en ?uvre nos compétences le mieux possible. Je regrette que certains ministres fédéraux choisissent de relancer les discussions institutionnelles pour masquer leur inaction politique. La priorité, aujourd'hui, c'est d'agir au bénéfice des citoyens et en aucun cas de relancer des discussions communautaires. Nous ne sommes pas favorables à une 7ème réforme de l'Etat", a-t-il souligné dans un communiqué rectificatif. Paul Furlan avait évoqué jeudi matin sur La Première une régionalisation totale de l'énergie, regrettant que les budgets alloués aux Régions par le fédéral dans le cadre des accords conclus début décembre par les quatre ministres de l'Energie et de l'Environnement sur la répartition de l'effort climatique à produire d'ici 2020, ne suivaient pas. "Ce qui créé des problèmes aujourd'hui, ce n'est pas la Flandre, ce n'est pas la Wallonie, ce n'est pas Bruxelles, c'est le fédéral! (...) Le fédéral dispose de sommes bloquées sur un compte (..) qui sont à destination des Régions (ayant trait aux quotas de CO2, ndlr). La Wallonie, dans cet accord, doit avoir 117 millions. Je pense que cette prise de position unilatérale du fédéral (de bloquer cette somme), ndlr) n'est pas correcte car elle ne respecte pas l'accord. Elle est irresponsable dans la mesure où ces moyens sont nécessaires pour mieux isoler, demain, nos bâtiments publics, nos hôpitaux, nos écoles... donc ça ralentit tous les dossiers. Et quelque part, le gouvernement fédéral est un peu méprisant envers les travailleurs, la fonction publique, les communes, avec le tax shift notamment, et tous les Wallons parce que cet argent est absolument nécessaire. Nous en avons besoin pour investir et rencontrer nos objectifs européens", avait souligné le ministre wallon. (Belga)

Nos partenaires