Redevance kilométrique pour poids lourds : l'opposition dénonce un manque de transparence

03/06/15 à 20:19 - Mise à jour à 20:32

Source: Belga

Le MR, Ecolo, le PTB et le PP ont quitté mercredi en fin de journée la séance plénière du parlement wallon avant un vote sur le prélèvement kilométrique pour poids lourds, dénonçant le manque de transparence du gouvernement quant à la convention entre l'organisme interrégional Viapass et l'opérateur Satellic.

Redevance kilométrique pour poids lourds : l'opposition dénonce un manque de transparence

© Belga

Le parlement s'apprêtait à se prononcer sur un accord de coopération modifiant celui intervenu entre les trois Régions sur le prélèvement kilométrique pour poids lourds. Cette modification permet l'instauration de zones tarifaires différentes et une modulation des tarifs en fonction des périodes (jour-nuit par exemple) ou des lieux.

Pour le MR, il s'agit là de mesures de différenciation importantes qui risquent de générer une concurrence entre Régions, néfaste aux PME wallonnes. Mais Jean-Luc Crucke (MR) s'est surtout offusqué de ne pas avoir obtenu du gouvernement l'ensemble des annexes à la convention entre Viapass et Satellic.

Une seule des 21 annexes mentionnées était disponible. Le député, soutenu par l'ensemble de l'opposition, a demandé un report du vote pour cause d'absence de transparence. Le président du parlement André Antoine a demandé aux députés de se prononcer par assis-levés sur cette demande, qui s'est soldée par un vote majorité contre opposition. Le MR alors quitté la séance, entraînant Ecolo, le PTB et le PP dans son sillage.

La majorité PS-cdH a ensuite voté l'accord de coopération à l'unanimité. "Tout ce qui touche à l'argent public doit être public", avait affirmé plus tôt dans la journée le député Crucke, soulignant que la convention Viapass-Satellic prévoit d'elle-même sa publicité pour permettre le contrôle parlementaire.

Le gouvernement, par la voix du ministre des Finances Christophe Lacroix (PS), avait mis cette convention à disposition des parlementaires tardivement, les autorisant à la consulter mercredi dans l'après-midi dans une salle réservée à cet effet au parlement.

Reconnaissant une erreur de sa part lorsqu'il s'était engagé il y a plusieurs jours à la publier rapidement, il a souligné que Satellic n'avait pas encore marqué son accord sur la publicité de plusieurs annexes révélant notamment son business plan, une contrainte nécessaire à ses yeux dans ce type de contrat.

Pour l'opposition, il était devenu impossible de se prononcer sur l'accord de coopération dans ces conditions. Ce coup d'éclat parlementaire concernant un vote sur une modification technique à l'accord de coopération initial entre les trois régions intervient alors que les fédérations des transporteurs se réunissaient pour envisager des actions contre la redevance au kilomètre pour poids lourds, dont l'entrée en vigueur est attendue pour le 1er avril 2016.

Nos partenaires