Redémarrage de Tihange 1: nos centrales ont atteint leurs limites

15/11/16 à 09:47 - Mise à jour à 09:49

Source: Belga

(Belga) Les écologistes doutent de la possibilité de remettre en route Tihange 1 après sa mise à l'arrêt en raison d'un incident survenu lors de travaux de génie civil. A leurs yeux, les centrales belges ont atteint leurs limites.

Redémarrage de Tihange 1: nos centrales ont atteint leurs limites

Redémarrage de Tihange 1: nos centrales ont atteint leurs limites © BELGA

La centrale nucléaire est à l'arrêt depuis le 7 septembre. Les travaux réalisés dans le cadre de sa prolongation prévoient la construction d'un nouveau bâtiment relié aux bâtiments existants par des galeries pour abriter des câbles électriques et des conduites. Lors de la construction d'un pieu de soutien d'une des galeries, le ciment injecté aurait dévié et aurait exercé une pression sur la dalle de béton du bâtiment voisin, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, en réponse à une question de Jean-Marc Nollet (Ecolo). L'incident s'expliquerait par un phasage inadéquat des travaux de "jet grouting" visant à renforcer le terrain par l'injection d'une colonne de ciment. Ce phasage serait typique des entreprises allemandes en charge de ce genre d'opération. Electrabel va entreprendre des travaux de confortement du sol sous la dalle endommagée afin de garantir sa tenue aussi bien dans le cadre d'un fonctionnement normal qu'en cas de phénomène sismique. Les trois à quatre semaines à venir seront consacrées à l'analyse du sol et à la réparation de la dalle. Des investigations complémentaires seront menées dans les autres bâtiments de Tihange 1. Aucun planning de redémarrage n'a été établi pour le moment. La relance devra recevoir l'aval de l'autorité de sûreté nucléaire, a souligné M. Jambon. Electrabel évoque toutefois un redémarrage pour la fin décembre après avoir parlé de la fin novembre il y a deux mois. "Outre que cela interroge la capacité de l'entreprise à maîtriser ce qui se passe exactement dans le sous-sol de sa centrale, ces multiples reports posent un énorme problème de crédibilité des informations transmises par Electrabel", estime le député Jean-Marc Nollet. "Ce problème qui s'ajoute à celui des fissures sur la centrale voisine de Tihange 2 ne va pas arranger l'image de nos centrales en Allemagne et dans les autres pays voisins", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires