Recrudescence d'une escroquerie bancaire par téléphone, avertit le parquet

30/03/18 à 10:46 - Mise à jour à 10:50

Source: Belga

(Belga) Une escroquerie au cours de laquelle la victime est contactée par téléphone par une personne se faisant passer pour un membre de la Communauté européenne, de la Banque nationale ou encore du SPF Finances a pris une grande ampleur ces dernières années, a averti vendredi le parquet de Bruxelles. L'individu au bout du fil explique à son interlocuteur qu'il va être dédommagé à la suite de la création par le gouvernement d'une prime pour indemniser les victimes de harcèlement téléphonique. Depuis 2016, le préjudice total s'élève à plusieurs millions d'euros et le phénomène semble à nouveau en recrudescence.

Très souvent, les personnes contactées dans le cadre de l'escroquerie ont, par le passé, déjà été victimes de harcèlement téléphonique, précise le parquet. Le malfaiteur leur fait croire qu'elles doivent créer un code avec leur digipass bancaire pour obtenir un dédommagement. Grâce au code obtenu, l'auteur effectue ensuite des virements vers une plateforme de paiement en ligne basée au Royaume-Uni, et récupère finalement l'argent en liquide. Les personnes ciblées sont généralement âgées, seules ou fragilisées, ajoute le parquet. Une centaine de dossiers sont actuellement au stade de l'information judiciaire dans l'arrondissement de Bruxelles. Au total, environ 450 dossiers de ce type ont été ouverts en Belgique francophone. Les enquêtes bancaires et de téléphonie s'orientent toutes vers la Tunisie, pays au départ duquel les escroqueries seraient commises. (Belga)

Nos partenaires