Recours devant la Cour européenne de justice contre un pesticide nocif pour les abeilles

26/10/15 à 13:57 - Mise à jour à 13:56

Source: Belga

Trois associations ont décidé d'introduire un recours auprès de la Cour européenne de justice contre la récente décision d'autoriser sur le marché le Sulfoxaflor. Selon eux, ce produit pesticide, à l'instar d'autres néonicotinoïdes, est nocif pour les abeilles.

Recours devant la Cour européenne de justice contre un pesticide nocif pour les abeilles

© iStock

"La toxicité de cette nouvelle molécule n'est pas claire et c'est un gros problème. Il n'y a pas eu suffisamment de tests pour évaluer les conséquences de ce produit sur les abeilles", affirme Etienne Bruneau, du Centre Apicole de Recherche et Information (CARI) relié à l'Université Catholique de Louvain (UCL).

Le CARI est membre de BEE Life. Cette coupole rassemblant 13 associations nationales d'apiculteurs a décidé d'introduire ce recours avec deux autres associations: le Pesticide Action Network Europe (PAN Europe), qui rassemble 35 associations environnementales issues de 25 pays européens et l'association des apiculteurs italiens (UNAAPI).

Ces associations se basent sur un rapport négatif rendu en 2014 par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) à propos de l'insecticide Sulfoxaflor, développé par Dow AgroSciences.

Le producteur a obtenu fin juillet l'autorisation de commercialiser le produit en Europe. "Comme d'autres néonicotinoïdes, le Sulfoxaflor est très dangereux pour les abeilles. Le produit peut être absorbé par les plantes et l'on peut en retrouver dans leur nectar et pollen", selon Martin Dermine, de PAN Europe. "En outre, on peut retrouver des traces de pesticides très longtemps dans le sol et dans l'eau."

L'Europe avait décidé fin 2013 d'interdire temporairement l'utilisation de trois sortes de néonicotinoïdes pour les cultures qui attirent les abeilles. Selon PAN Europe, la décision d'autoriser le Sulfoxaflor est "irrationnelle et illégale." Les trois associations ajoutent également que les Etats-Unis ont une nouvelle fois annulé l'autorisation de commercialisation du pesticide en question en septembre dernier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires