Réactions à chaud dans l'opposition: recyclage de vieilles idées, absence de gestes forts

20/10/16 à 19:20 - Mise à jour à 19:23

Source: Belga

(Belga) La déclaration de politique générale du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort n'a guère apporté d'annonce de concrétisations marquantes pour les prochains mois, ont estimé jeudi les chefs de groupe de l'opposition libérale Vincent De Wolf (MR) et Zoé Genot (Ecolo), dans une première réaction à chaud, recueillie jeudi, dans les couloirs du parlement bruxellois.

"Une telle déclaration revient un peu à annoncer la création d'une société de recyclage de vieilles idées", a ainsi commenté le chef de file du MR. Vincent De Wolf a notamment cité, à titre d'exemple l'annonce de l'objectif de réduction de 20% du trafic automobile à l'horizon 2025 et de la création de places de parking de dissuasion, déjà inscrites dans le plan Iris 2 des déplacements; "l'énième" engagement à évaluer l'allocation-loyer pilote; ou encore la réforme des groupes-ciblkes en matière d'emploi à l'heure où celle de la Flandre est déjà opérationnelle. "Nous sommes à mi-législature, et je ne vois pas ce qui fonctionne mieux", a-t-il ajouté. "Nous attendions des gestes forts face aux défis en matière d'emploi, de logement, de-mobilité et d'environnement, après l'année épouvantable qu'ont vécu les Bruxellois, mais nous n'avons eu droit qu'à des bon mots", a quant à elle jugé la cheffe du groupe Ecolo, Zoé Genot. Pour l'élue écologiste, de nombreux projets régionaux dont il a déjà été beaucoup question progressent très lentement: la régionalisation de la loi du bail ("et rien contre les loyers abusifs"), le soutien à l'emploi aux groupes cibles, les allocations familiales... En mobilité, Zoé Genot a relevé la volonté de diminuer un peu la pression automobile, mais sans s'opposer à l'élargissement du Ring. Elle s'est dite inquiète de voir émerger un nouveau Plan Régional de Développement Durable (PRDD) qui table sur la création de 25.000 places de parkings en plus. (Belga)

Nos partenaires