RDC: libération de trois activistes anti-Kabila dans le sud-est

29/12/17 à 09:57 - Mise à jour à 09:59

Source: Belga

(Belga) Trois militants pro-démocratie opposés au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila ont été libérés jeudi après cinq mois de détention dans une prison de Lubumbashi dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a appris l'AFP vendredi auprès de leur organisation.

L'ONG de défense des droits de l'homme "Justicia ASBL annonce au public la sortie de la prison centrale de Kasapa (Lubumbashi) de Jean Mulenda, Jean-Pierre Tshisitshabu et Patrick Mbuya", lit-on dans un communiqué parvenu à l'AFP. Ils étaient condamnés à cinq mois de prison pour avoir organisé le 31 juillet 2017 "une marche anarchique dans la ville de Lubumbashi" et incité à la "désobéissance civile et au manquement envers l'autorité établie". Ces militants, qui se définissent comme pro-démocratie, voulaient marcher, selon eux, pour réclamer la publication du calendrier électoral par la commission charger d'organiser des élections en RDC. Le calendrier a finalement été publié début novembre et prévoit des élections le 23 décembre 2018. Un quatrième militant, Me Timothée Mbuya, arrêté dans les mêmes circonstances et condamné à 12 mois de prison, comparait vendredi en appel. Au pouvoir depuis 2001, élu en 2006 et 2011, M. Kabila a vu son deuxième et dernier mandat prendre fin en décembre 2016. La Constitution interdit au président de se représenter mais l'autorise à rester en fonction jusqu'à l'élection de son successeur. Un accord pouvoir-opposition du 31 décembre 2016 prévoyait déjà des élections au plus tard fin 2017. Depuis une année, les manifestations sont interdites ou réprimées en RDC. (Belga)

Nos partenaires