RDC: l'opposant Moïse Katumbi dénonce un procès reposant sur "un grossier montage"

30/06/16 à 23:42 - Mise à jour à 23:42

Source: Belga

(Belga) L'opposant congolais Moïse Katumbi Chapwe, candidat à la présidentielle censée avoir lieu cette année en République démocratique du Congo (RDC), a affirmé jeudi que le procès lors duquel il a été condamné à trois ans de prison reposait sur un "grossier montage".

RDC: l'opposant Moïse Katumbi dénonce un procès reposant sur "un grossier montage"

RDC: l'opposant Moïse Katumbi dénonce un procès reposant sur "un grossier montage" © BELGA

"Depuis plusieurs mois, je déplore et réprouve l'intensification du harcèlement contre les opposants politiques et défenseurs de la démocratie et des droits de l'Homme" en RDC, a-t-il déclaré dans un communiqué adressé à l'agence Belga. "Déjà mis en cause dans une affaire de mercenaires imaginaires, j'ai été condamné dans une affaire immobilière inventée de toutes pièces. Ce procès repose sur un grossier montage dont l'objectif est de tenter d'empêcher ma candidature à la présidentielle et nuire à ma réputation", a ajouté ce riche homme d'affaires et ex-gouverneur de l'ancien province du Katanga (sud-est de la RDC). M. Katumbi a été condamné le 22 juin à trois ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière à Lubumbashi, ce qui le rend pour l'heure inéligible. Il se trouve en Europe pour des raisons de santé. "L'accusation, les charges retenues, le déroulé et la durée du procès illustrent encore une fois la triste et inacceptable instrumentalisation de notre justice. Je sais qu'aucun Congolais n'accordera le moindre crédit à cette affaire purement politique", poursuit-il à l'occasion du 56ème anniversaire de l'indépendance de l'ex-Congo belge. (Belga)

Nos partenaires