RDC : Eric Dupond-Moretti rejoint la défense de l'opposant Katumbi

11/05/16 à 00:51 - Mise à jour à 00:51

Source: Belga

(Belga) Eric Dupond-Moretti, célèbre avocat pénaliste français, a rejoint l'équipe de défense de l'opposant congolais Moïse Katumbi, aux prises avec la justice de son pays alors qu'il vient d'annoncer sa candidature à la prochaine présidentielle, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

RDC : Eric Dupond-Moretti rejoint la défense de l'opposant Katumbi

RDC : Eric Dupond-Moretti rejoint la défense de l'opposant Katumbi © BELGA

"L'entourage de M. Katumbi m'a contacté. J'ai pris connaissance des rapports d'ONG internationales qui dénoncent le caractère politique" de l'enquête le visant, et "j'ai accepté" de l'aider, a déclaré Me Dupond-Moretti dans un entretien téléphonique avec l'AFP. L'avocat français, réputé pour le grand nombre d'acquittements qu'il a obtenus dans des procès en assises, "va aider à faire pression pour internationaliser la procédure", a-t-on confirmé au sein du bureau de M. Katumbi, à propos de l'enquête pour "recrutement de mercenaires étrangers" visant cet ancien allié du président Joseph Kabila ayant fait défection en septembre. M. Katumbi a été entendu lundi pendant près de sept heures par un magistrat du parquet de Lubumbashi (sud-est de la République démocratique du Congo). Son audition doit reprendre mercredi à 10h00. Les autorités congolaises ont annoncé le 4 mai l'ouverture d'une enquête contre lui après l'arrestation de ses quatre gardes du corps, parmi lesquels un Américain. M. Katumbi, qui a dénoncé une instrumentalisation de la justice destinée à lui "nuire", a rendu publique quelques heures plus tard son intention d'être candidat à la présidentielle censée avoir lieu avant la fin de l'année, mais pour laquelle aucune date n'est fixée. M. Kabila est au pouvoir depuis 2001 et la Constitution lui interdit de se présenter à cette élection. Ses détracteurs l'accusent néanmoins de chercher à tout faire pour se maintenir au pouvoir au-delà du terme de son mandat qui s'achève en décembre - quitte à retarder la présidentielle. Au bureau de M. Katumbi, on indique que Me Dupond-Moretti sera chargé d'exercer "une surveillance du bon déroulement de la procédure" visant l'ancien gouverneur du Katanga. (Belga)

Nos partenaires