RDC: cinq personnes tuées dans des embuscades tendues par de présumés rebelles ADF

29/09/16 à 00:48 - Mise à jour à 00:50

Source: Belga

(Belga) Cinq personnes - dont deux militaires - ont été tuées mardi dans deux embuscades de présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté mercredi la radio onusienne Okapi, citant des sources militaires.

Cinq autres personnes ont aussi été blessées dans ces embuscades tendues par ces rebelles islamistes sur la route reliant les localités de Beni et de Kasindi, au nord de la province du Nord-Kivu. Selon des sources militaires, les présumés auteurs de ces deux attaques font partie d'un groupe de rebelles ADF en débandade qui étaient traqués par l'armée. D'après les mêmes sources, dans la poursuite des assaillants, les militaires ont tué deux présumés rebelles. L'armée congolaise a demandé aux Casques bleus de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco) de déplacer le véhicule incendié par les assaillants, qui bloque le trafic sur la route Beni-Kasindi, a ajouté Radio Okapi, parrainée par l'ONU. La ville et le territoire de Beni sont depuis octobre 2014 le théâtre d'une série de massacres ayant causé la mort de plus de 700 personnes, selon l'ONU. Ces tueries sont majoritairement imputées aux ADF. Opposée au président ougandais Yoweri Museveni, cette rébellion est présente dans l'est de la RDC depuis 1995. La province du Nord-Kivu, comme l'ensemble de l'est congolais, est déchirée par des conflits armés depuis plus de vingt ans. Ces conflits sont alimentés par des différends ethniques et fonciers, la concurrence pour le contrôle des ressources minières et des rivalités entre puissances régionales. (Belga)

Nos partenaires