RDC: cinq morts, dont deux militaires, dans une attaque des rebelles FDLR au Nord-Kivu

30/05/16 à 00:09 - Mise à jour à 00:09

Source: Belga

(Belga) Cinq personnes, dont deux militaires, ont été tuées et une autre blessée la nuit de samedi à dimanche dans une attaque des rebelles rwandais contre une position de l'armée congolaise dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté dimanche la radio onusienne Okapi, citant des sources locales.

L'attaque est survenue aux environs de 22h00 (même HB) dans le territoire de Nyirongongo, dans la province troublée du Nord-Kivu, par des rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR). Selon des sources locales, les FDLR, lourdement armés, venaient du parc national des Virunga. Ils ont lancé l'assaut contre la position des Forces armées de la RDC (FARDC, l'armée gouvernementale) à Katwa, une localité située au nord-ouest de Goma, le chef lieu de la province. Les affrontements ont duré près d'une heure. Deux militaires et trois de leurs dépendants ont été tués. Un jeune garçon vivant à proximité du camp militaire a été grièvement blessé, a ajouté Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Les rebelles FDLR sont présents dans l'est de la RDC depuis la fin du génocide au Rwanda en 1994, au cours duquel environ 800.000 personnes ont été tuées, essentiellement parmi la minorité tutsi. (Belga)

Nos partenaires