RDC: 20 miliciens condamnés à des peines allant de 3 ans à la perpétuité

13/01/18 à 20:56 - Mise à jour à 20:58

Source: Belga

(Belga) Un chef rebelles et plusieurs miliciens ont été condamnés samedi à des peines allant de trois ans de prison à la perpétuité par la justice militaire dans l'est troublé de la République démocratique du Congo.

Guylain Mumbere Kitambala, un chef Maï-Maï poursuivi pour détention illégale d'armes et participation à un mouvement insurrectionnel, a été condamné à la "peine de mort", selon un jugement rendu samedi à Beni par la Cour militaire de la province du Nord-Kivu (est). Ses 16 coaccusés ont été condamnés à des peines allant de 3 à 15 ans de prison. Le tribunal militaire a également condamné deux autres miliciens poursuivis dans une autre affaire à une peine de 10 ans de prison, tandis que leur coaccusé a été condamné à la "peine de mort" par contumace. La peine de mort n'est plus appliquée en RDC depuis 2002, en raison d'un moratoire. Elle est commuée en prison à la perpétuité. Les Maï-Maï sont des groupes d'autodéfense constitués sur des bases ethniques. L'est de la RDC, particulièrement les provinces du Nord et du Sud-Kivu, sont en proie à des violences depuis plus de vingt ans. Des dizaines des groupes armés locaux et étrangers s'y affrontent pour le contrôle des zones riches en ressources naturelles. (Belga)

Nos partenaires