Rassemblement syndical : jusqu'à 10.000 personnes attendues mercredi place de la Monnaie

10/03/15 à 17:18 - Mise à jour à 18:13

Source: Belga

La "concentration de militants" prévue le mercredi 11 mars devrait être très bien suivie, indique le front commun syndical mardi, à la veille de l'action qui se tiendra de 11h00 à 13h00, place de la Monnaie à Bruxelles.

Rassemblement syndical : jusqu'à 10.000 personnes attendues mercredi place de la Monnaie

© Belga

"Selon les échos qui nous reviennent, nous attendons entre 7.000 et 10.000 personnes demain (mercredi) à Bruxelles", affirme mardi la porte-parole du syndicat FGTB. "On devrait être au-delà des 5.000 personnes qui s'étaient rassemblées le 23 septembre dernier", ajoute le porte-parole de la CSC.

Des perturbations pourraient avoir lieu dans certains secteurs, notamment dans certains services publics et dans l'enseignement. "La mobilisation devrait être assez équivalente d'une centrale professionnelle à l'autre", précise-t-on à la FGTB.

Côté transports en commun, le TEC a d'ores et déjà averti ses usagers que son réseau pourrait être perturbé en raison de la participation de son personnel à la concentration de militants.

Les clients sont invités à s'informer via le site internet infotec.be. Aucune perturbation n'est attendue du côté de la Stib. "Un contrôleur sera dépêché place de la Monnaie afin de voir si les bus peuvent bien circuler à proximité", a-t-on précisé du côté de la société bruxelloise de transports. Bruxelles Mobilité conseille pour sa part d'éviter les boulevards du centre ainsi que la rue Fossé aux Loups et la rue de l'Evêque, à proximité directe de la place de la Monnaie.

L'action prévue ne sera pas une manifestation, mais bien un rassemblement statique. L'objectif des syndicats est de faire pression sur le gouvernement afin de l'amener à revoir ses positions sur la fiscalité, les mesures en matière de chômage et de disponibilité, la réforme des pensions, le pouvoir d'achat, le saut d'index et les services publics.

"Nous avons prouvé à plusieurs reprises que les partenaires sociaux sont capables de sceller des accords", indique le secrétaire national de la CGSLB Olivier Valentin. "Nous nous sommes montrés productifs et la dynamique de négociation était positive. Nous attendons que le gouvernement entérine ces résultats auxquels il peut tout à fait souscrire." "A quelques jours du contrôle budgétaire, nous allons aussi rappeler les promesses du gouvernement en matière de glissement fiscal du travail vers les revenus mobiliers", ajoute-t-il.

Les leaders du front commun syndical participeront mercredi matin à 08h00 à une réunion du Groupe des Dix, avant de se rendre place de la Monnaie où ils prendront la parole dès 11h00-11h30. A 10h00, juste avant la "concentration de militants", les centrales des employés CNE (employés francophones de la CSC) et LBC-VNK (employés néerlandophones de la CSC) et la fédération de la CSC Bruxelles-Hal-Vilvorde mèneront une action à la Rue Neuve voisine, à hauteur de l'église du Finistère, sous le slogan "Sauvons le pouvoir d'achat", annoncent-ils mardi dans un communiqué.

"Le gouvernement agit de façon pour le moins absurde en imposant le saut d'index aux travailleurs et aux citoyens", affirme Chris Van Droogenbroeck, de la LBC-VNK.

En savoir plus sur:

Nos partenaires