Rapport sur l'économie wallonne - Economie très ouverte, la Wallonie peine à capter les flux

04/02/16 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Belga

(Belga) "Petite économie très ouverte", la Wallonie figure parmi les régions d'Europe les plus exportatrices de main d'oeuvre. Elle recourt aussi intensément aux services marchands importés de Bruxelles et de Flandre. Cela fait de son développement intérieur son principal défi, selon un "Rapport sur l'économie wallonne" - le premier du genre - présenté jeudi à la presse.

Rapport sur l'économie wallonne - Economie très ouverte, la Wallonie peine à capter les flux

Rapport sur l'économie wallonne - Economie très ouverte, la Wallonie peine à capter les flux © BELGA

"C'est une surprise, nous ne nous attendions pas à découvrir une région aussi interconnectée" à la Flandre et Bruxelles, à Luxembourg et au reste du monde, selon Frédéric Caruso, chercheur à l'Institut wallon des statistiques (IWEPS), qui a réalisé ce premier bilan d'envergure de l'économie régionale avec la Sogepa - le principal bras financier de la Région - et l'administration wallonne. Les revenus engrangés par les travailleurs wallons en dehors des frontières régionales (214.000 navetteurs sortants) dépassent 11 milliards d'euros par an et 40% des biens et services consommés en Wallonie sont importés. Les aspects positifs (présence sur les marchés internationaux, mobilité des travailleurs) ne compensent pas l'insuffisance de l'activité économique interne, selon le rapport. Potentiel inexploité: des services marchands complémentaires aux deux métropoles que sont Bruxelles et Luxembourg. Le rapport souligne aussi l'intérêt de proposer des fournitures locales aux entreprises: fleuron de l'industrie wallonne, le secteur pharmaceutique ne recourt qu'à 17% de produits locaux. (Belga)

Nos partenaires