Radicalisme: la Ville de Liège transmet une dizaine de noms à la police

30/11/15 à 20:54 - Mise à jour à 20:54

Source: Belga

La Ville de Liège a transmis à la police locale une liste d'une dizaine de personnes travaillant pour les services communaux, dans le cadre de la lutte contre le radicalisme.

Radicalisme: la Ville de Liège transmet une dizaine de noms à la police

Willy Demeyer © Belga

La Ville de Liège compte 6.000 membres au sein de son personnel. La police locale enquête actuellement sur cette dizaine d'agents communaux qui auraient attiré l'attention "d'une manière ou d'une autre" d'un collègue ou d'un proche, précisait-on lundi soir à la Ville. Les services de police locaux étudieront ensuite la possibilité de faire remonter le nom de l'un ou l'autre agent au fédéral.

D'après la RTBF, les services de sécurité de l'ambassade des Etats-Unis se méfieraient plus particulièrement du personnel du musée du Grand Curtius, où doit être inaugurée mercredi une double exposition, intitulée "Glory and Gratitude" et "Chers Bienfaiteurs", consacrée à la Première Guerre Mondiale.

"En principe, le vernissage devrait être rehaussé de la présence de Madame l'Ambassadeur des Etats-Unis. Mais, selon nos informations, elle se tâte....", rapporte la RTBF.

Ni l'ambassade, ni la Ville de Liège n'ont pu confirmer lundi soir à Belga la présence éventuelle de l'ambassadeur à cette inauguration. La Ville précise toutefois que sur la liste remise à la police, figure bien un gardien du musée Curtius, mais "qui n'est pas en activité actuellement", selon les autorités communales.

En savoir plus sur:

Nos partenaires