Racisme: le bras droit de Bart De Wever suscite la polémique

20/08/13 à 15:28 - Mise à jour à 15:28

Source: Le Vif

Dans une interview avec le quotidien De Standaard ce week-end, la présidente du CPAS anversois Liesbeth Homans (N-VA) qualifie le racisme de "notion relative". Elle ajoute qu'"aujourd'hui, le racisme est surtout utilisé pour excuser ses échecs personnels". Ses propos ont suscité une tempête de réactions dans les médias flamands et sur les réseaux sociaux.

Racisme: le bras droit de Bart De Wever suscite la polémique

© Belga

À la question du quotidien si elle a déjà été témoin de racisme, Homans relativise: "Témoin de racisme? Vous faites comme si c'était une atrocité, un crime contre l'humanité."

Liesbeth Homans déclare qu'il existe toujours un fond de racisme "mais beaucoup moins que ce que l'on pense. Plus on en parle, plus on l'alimente". Elle estime qu'il ne faut pas taire la discrimination d'allochtones, mais souligne qu'"il ne faut surtout pas exagérer".

Dans une opinion parue dans de De Morgen, Jozef De Witte, le directeur du Centre de l'Égalité des Chances, se demande ce qu'il faut penser d'"une responsable politique qui n'appelle pas les problèmes par leur nom et qui ne propose pas de solutions". La chef de groupe sp.a Yasmine Kherbache estime quant à elle que les propos de Liesbeth Homans portent atteinte à la ville d'Anvers et excusent un certain nombre de préjugés.

En revanche, le bras droit de Bart De Wever est fermement soutenu par les lecteurs du journal De Gazet van Antwerpen. Selon un sondage du quotidien, 82,48 % d'entre eux adhèrent aux propos de la nationaliste flamande.

SD/EE/CB

En savoir plus sur:

Nos partenaires