Quotas de médecins: l'"abstention coupable" des politiques francophones

04/08/16 à 22:00 - Mise à jour à 22:00

Source: Belga

Les étudiants des universités flamandes reprochent leur "abstention coupable" aux politiques francophones dans une lettre ouverte destinée à leurs confrères francophones.

Quotas de médecins: l'"abstention coupable" des politiques francophones

© BELGA/Nicolas Maeterlinck

"Nous appelons nos collègues flamands à cesser leur combat séculaire contre le nécessaire contingentement, à prendre leurs responsabilités et à réfléchir de manière constructive aux défis et problèmes qui sont devant nous", a écrit jeudi le Bureau de la concertation flamande des étudiants en médecine, au nom de tous les étudiants en médecine flamands, dans une opinion à destination de leurs confrères francophones.

"Il est irritant de voir comment le manque de sens des responsabilités des hommes politiques wallons est dommageable non seulement pour les étudiants, mais aussi pour les patients et les soins de santé dans leur ensemble", écrivent-ils encore.

Les étudiants flamands rappellent aux politiques wallons et à leurs collègues francophones que ce sont les Communautés qui sont responsables de la répartition des sous-quotas. Le manque de médecins généralistes en Wallonie ne doit donc pas être reproché au fédéral.

"La solution ne réside pas dans l'augmentation du contingent", affirment-ils. "En Flandre, nous avons résolu le problème en revalorisant le métier de médecin généraliste. Cela a induit progressivement un changement de culture qui porte désormais ses fruits. En Wallonie, la politique n'a pas changé. Cela s'appelle de l'abstention coupable, et ce n'est pas la faute du fédéral, mais des politiques et professeurs francophones."

Le texte est signé par des délégués de toutes les universités flamandes: Bruxelles, Gand, Louvain, Anvers et Hasselt.

Nos partenaires