Qui sont les ténors de l'aile flamande de Pegida?

22/01/15 à 13:41 - Mise à jour à 13:40

Source: Knack

Pegida, l'organisation allemande anti-islamique ("Patriotische Europäer Gegen die Islamisierung des Abendlandes"), possède également une branche flamande. Le groupe, baptisé Pegida Vlaanderen, avait prévu une manifestation le lundi 26 janvier à Anvers, mais celle-ci a été interdite par le bourgmestre Bart De Wever (N-VA).

Qui sont les ténors de l'aile flamande de Pegida?

Une manifestation de Pegida en Allemagne © BELGAIMAGE

La contre-manifestation organisée le même jour par le mouvement citoyen Hart boven Hard n'a également pas été autorisée suite à l'avis négatif rendu par la police locale.

Le premier porte-parole de Pegida Vlaanderen, appelé parfois Vlativa (Vlamingen tegen de Islamisering van het Avondland - Flamands contre l'Islamisation de l'Occident) s'appelait Hans Dubois. Il a été remercié après avoir déclaré sur Facebook que la manifestation du 26 janvier serait reportée.

Le nouveau porte-parole, Wim Van Rooy, à qui l'on doit les publications "De malaise van de multiculturaliteit" (Le malaise du multiculturel), "De Islam, kritische essays over een politieke religie" (L'Islam, essais critiques sur une religion politique) et "Europa wankelt. De ontvoering van Europa door de EU " (L'Europe vacille. L'enlèvement de l'Europe par l'UE)", est connu en Flandre pour ses déclarations très critiques à propos de l'Islam, qu'il qualifie de "religion de soldats" avec qui aucun dialogue n'est possible.

Tom Van Grieken

En Flandre, le Vlaams Belang est le seul parti politique à soutenir Pegida. Son président Tom Van Grieken a appelé à participer à la manifestation. Le fils du porte-parole de Pegida, Sam Van Rooy, travaille également au parti nationaliste. Ancien conseiller du fondateur du PVV, Geert Wilders, Sam Van Rooy a été mis en inactivité par le PVV lorsqu'il a publié une vidéo réalisée lui-même sur YouTube. Baptisée "Scheveningen anno 2011: kiemen van achterlijkheid" (Scheveningen en l'an 2011 : germes d'arriération), la vidéo montrait plusieurs femmes vêtues d'une burqa.

En savoir plus sur:

Nos partenaires