Qui pour succéder à Joëlle Milquet ?

12/04/16 à 19:02 - Mise à jour à 19:01

Source: Belga

La réflexion au sein du cdH pour assurer la succession de la ministre Joëlle Milquet se poursuivait toujours mardi, et pourrait encore durer quelque peu, selon les informations glanée mardi.

Qui pour succéder à Joëlle Milquet ?

© Belga

En l'absence de fumée blanche du côté de la rue des Deux Eglises, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles n'a finalement pas prévu d'organiser demain/mercredi une conférence de présidents pour préparer une séance plénière extraordinaire.

"On attend d'abord le ou les noms des nouveaux ministres transmis par le cdH", a indiqué mardi une source parlementaire.

La démission de Joëlle Milquet doit en effet être formellement actée par le Parlement de la Fédération qui approuvera ensuite, à la majorité simple, la nomination de son successeur.

Vu l'enjeu tant pour l'avenir de l'enseignement francophone que pour le cdH, le président Benoît Lutgen entend visiblement bien mûrir sa réflexion, mais sans s'éterniser non plus.

Le Bastognard ne peut en effet trop tarder au risque de créer un vide de pouvoir qui pourrait inutilement inquiéter les acteurs de l'enseignement qui attendent une série de décisions urgentes pour leur secteur.

Une réflexion présidentielle plus longue peut aussi laisser présager un remaniement ministériel plus large que le simple remplacement de Joëlle Milquet, le parti centriste étant il est vrai actuellement au plus mal dans les sondages.

Mais certains au sein du cdH ne s'inquiètent pas particulièrement, rappelant qu'en juillet 2013, Benoît Lutgen avait pris deux jours pour pourvoir au (simple) remplacement de Marie-Dominique Simonet, la ministre de l'Enseignement de l'époque contrainte à la démission pour raisons de santé.

Il avait alors choisi Marie-Martine Schyns pour lui succéder.

La démission de Joëlle Milquet lundi ne perturbera toutefois pas le travail du gouvernement de la Fédération et son traditionnel conseil des ministres du mercredi.

Vu l'absence du ministre-président Rudy Demotte actuellement en mission au Sénégal, ce conseil devait de toutes façons se tenir de manière électronique ce mercredi. Aucun point sensible ou d'envergure n'a dès lors été inscrit à son ordre du jour.

En savoir plus sur:

Nos partenaires