Querelle de bac à sable au conseil communal de Bruxelles

04/02/14 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Le Vif

Un incident survenu lundi soir à la fin de la séance du conseil communal de Bruxelles, à la suite de l'envoi d'un Tweet relayant une interprétation de l'attitude du conseiller Bertin Mampaka (cdH), pourrait atterrir devant les tribunaux dans le cadre de plaintes, l'une pour insulte homophobe (Michaël François-Ecolo), l'autre pour insulte à caractère raciste et/ou xénophobe, et diffamation (Bertin Mampaka-cdH).

Querelle de bac à sable au conseil communal de Bruxelles

© Image Globe

A l'origine de cette poussée de fièvre entre les deux conseillers communaux survenue au terme d'une séance longtemps consacrée, dans un climat serein, au projet de piétonnier sur les boulevards du centre, un tweet du conseiller Michaël François. Celui-ci y relatait son interprétation de l'attitude de Bertin Mampaka au moment du vote oral de deux motions à la discussion desquelles l'élu cdH n'a pas pris part.

A l'appel de son nom, Bertin Mampaka avait crié son vote ("ouiiii!") par la porte de la salle jouxtant celle du conseil communal. Cette situation fut jugée suffisamment cocasse que pour provoquer un éclat de rire sur de très nombreux bancs du conseil et du public.
Dans la foulée, et alors que la séance se terminait par un huis clos pour un dossier disciplinaire, le conseiller écologiste a envoyé le tweet suivant: "Bertin Mampaka comme d'hab en touriste au #ccbxl un bel exemple... et ca fait rire (jaune? ) @jeanvandriessch ; -)" - ndlr: le journaliste de l'agence Belga qui suivait la séance du conseil.

Cette analyse a provoqué, durant le huis clos, une réaction enflammée de Bertin Mampaka.

Michaël François affirme s'être fait traiter de "pédé" et a annoncé qu'il envisageait de déposer plainte. De son côté, Bertin Mampaka ne nie pas avoir traité son collègue notamment de "crétin" et d'"imbécile", se retenant même de le traiter de "jeune paysan", mais il nie avoir proféré une insulte à caractère homophobe, un type de comportement qu'il dit réprouver.

Interrogé par Belga, il a à son tour menacé de déposer plainte contre l'élu écologiste, pour insulte à caractère raciste et/ou xénophobe par, selon lui, l'allusion sous-jacente de son tweet au "à l'élu noir fainéant" qui fait rire "jaune". Il a ajouté qu'il s'était présenté en retard au conseil communal, en raison de la réunion du bureau du cdH consacré à l'attribution de la tête de liste pour le scrutin européen et qu'au moment du vote, il s'entretenait avec un citoyen venu le consulter.

De son côté, le bourgmestre Yvan Mayeur a indiqué à l'agence Belga qui comptait demander à Bertin Mampaka de faire des excuses officielles et qu'il demanderait aux conseillers de faire preuve de fair-play dans l'usage des medias sociaux. A défaut, il proposera l'adoption d'un règlement.

Nos partenaires