Quelque 7.000 étudiants ont fêté la Saint-Verhaegen à Bruxelles

18/11/16 à 19:14 - Mise à jour à 19:17

Source: Belga

(Belga) Quelque 7.000 étudiants ont pris part vendredi aux festivités de la Saint-Verhaegen, également appelée Saint-V, a indiqué Nicolas Dassonville, porte-parole de l'Université libre de Bruxelles (ULB). Il n'y a pas eu d'incident.

Quelque 7.000 étudiants ont fêté la Saint-Verhaegen à Bruxelles

Quelque 7.000 étudiants ont fêté la Saint-Verhaegen à Bruxelles © BELGA

Plus de 200 personnes ont pris part aux cérémonies en matinée. Des fleurs ont été déposées sur différents tombes et monuments parmi lesquels le poteau des fusillés rue Colonel Bourg à Schaerbeek, la tombe de Théodore Verhaegen au cimetière de Bruxelles et le monument Groupe G pour les résistants de la Deuxième Guerre mondiale sur le campus du Solbosch. Environ 300 personnes ont également assisté aux discours des étudiants et des représentants de l'ULB et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) à l'hôtel de Ville en présence du bourgmestre Yvan Mayeur. Quelque 25 stands ont été mis en place dans le village estudiantin au Sablon. Environ 7.000 étudiants ont participé aux festivités sur la place jusque 16H00. Ils ont ensuite marché jusqu'à la Bourse au son des fanfares. Les représentants des universités ont rejoint le cortège. Les hymnes de l'ULB et de la VUB ont été chantés sur les marches de la Bourse et les étudiants se sont ensuite lancés de la farine à la fin des festivités. Après la tenue d'une Saint-V clandestine en 2015 pendant le lockdown, les étudiants ont décidé d'abandonner cette année leurs traditionnels chars pour mettre en place un village estudiantin et un cortège piéton. Cette nouvelle formule a réduit le nombre de soins dispensés par les secouristes. Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge de Belgique, précise qu'il y a seulement eu une dizaine d'interventions et qu'il n'y a pas eu d'évacuation vers un hôpital. "Les étudiants se sont emparés de ce nouveau cortège piéton pour remettre à l'honneur les chants étudiants traditionnels", commente Nicolas Dassonville. "Avant, de grosses sonos étaient installées sur les chars. Comme c'est une première édition, il faudra sûrement apporter des améliorations l'année prochaine, par exemple au niveau de l'occupation de l'espace au Sablon, des animations autour du cortège..." (Belga)

Nos partenaires