Que s'est-il passé entre le taximan et la police à l'aéroport de Bruxelles?

11/05/11 à 07:39 - Mise à jour à 07:39

Source: Le Vif

Une grave altercation a eu lieu mardi soir à l'aéroport de Bruxelles, entre la police et un taximan qui n'avait apparemment pas l'autorisation d'exercer dans la zone aéroportuaire. Le taximen a voulu forcer un barrage, un policier s'est retrouvé sur son capot, et a fini par lui tirer dessus après avoir été traîné sur plusieurs dizaines de mètres.

Que s'est-il passé entre le taximan et la police à l'aéroport de Bruxelles?

© ImageGlobe

La police fédérale de l'aéroport de Bruxelles (Brussels Airport) a ouvert le feu sur un chauffeur de taxi mardi soir, peu après 19h. Selon les pompiers de Zaventem, l'homme a été atteint à l'épaule et transporté par le SMUR aux Cliniques universitaires Saint-Luc, à Woluwe-Saint-Lambert. Il est dans un état stable et respire sans assistance.

Selon plusieurs témoins, la police fédérale aurait voulu arrêter le taxi qui travaillait dans la zone sans l'autorisation requise. Mais le conducteur aurait foncé sur un agent. Ce dernier aurait été projeté sur le capot du véhicule, et traîné jusque sur le viaduc de l'A201, à la sortie de l'aéroport. C'est alors que le policier aurair fait usage de son arme. Les coups de feu n'ont donc pas été tirés à l'aéroport même mais sur l'A201, entre le bâtiment de l'aéroport et la liaison avec le ring de Bruxelles. Les circonstances précises des faits devraient être connues plus tard.

Dès après les faits, plusieurs centaines de taximen révoltés par le fait qu'un collègue ait été la cible de coups de feu de la part de la police, se sont dirigés vers les lieux de l'incident et ont bloqué les voies d'accès à l'aéroport. La tension est montée d'un cran quand la rumeur a courru chez les manifestants que leur collègue était décédé des suites de ses blessures, ce que la police a tenté de démentir, l'homme n'étant que blessé.

Vers 2h du matin, la police est intervenue avec des matraques et des sprays au poivre pour tenter de disperser les taximen. Ce n'est que vers 5h du matin que les barrages ont été levés, apparemment suite à une négociation difficile avec les forces de police, impliquant notamment un syndicaliste.

Le parquet de Bruxelles a demandé la mise sous mandat d'arrêt du chauffeur de taxi, a indiqué mercredi Jean-Marc Meilleur, porte-parole du parquet bruxellois. Le ministère public soupçonne le chauffeur de tentative de meurtre sur l'agent.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires