Quatre communes refusent d'afficher les portraits du nouveau couple royal

28/08/13 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Le Vif

Selon une enquête de la chaîne flamande Radio 2 publiée par le quotidien Het Nieuwsblad, trois communes limbourgeoises, gérées chacune par un bourgmestre N-VA, refusent d'exposer les portraits du roi Philippe et de la reine Mathilde dans leurs locaux.

Quatre communes refusent d'afficher les portraits du nouveau couple royal

© Reuters

Il s'agit des communes d'Alken, de Hoeselt et de Fourons. En outre, Kortessem, une autre commune limbourgeoise dirigée par un bourgmestre CD&V associé à une coalition N-VA, a également décidé de ne pas acheter les portraits du nouveau couple royal.

Amusé par la polémique, le premier échevin de Kortessem, Luc Dullaers (N-VA), a déclaré au Nieuwsblad : "Pendant la législature précédente, il n'y avait pas non plus de portrait du couple royal. Nous avons d'autres chats à fouetter. Si c'est si problématique, les autorités n'ont qu'à nous obliger légalement à le faire".

Le bourgmestre de Alken Marc Penxten (N-VA) a eu la même réaction : "Le collège des échevins a décidé de ne pas acheter les portraits. Il semble qu'il n'y ait pas d'obligation légale, et nous ne savons même pas ce que cela va coûter."

En revanche, d'autres communes n'ont pas eu la patience d'attendre la mise en vente des portraits royaux. Ainsi, la bourgmestre de Saint-Trond, Veerle Heeren (CD&V) a fait faire un montage Photoshop des anciens portraits d'Albert et Paola, remplaçant les visages de ces derniers par ceux de Philippe et Mathilde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires