Quatre cent chaussures symbolisant les victimes d'Afrine devant Bruxelles-Central

11/04/18 à 17:26 - Mise à jour à 17:33

Source: Belga

(Belga) Quatre cent chaussures symbolisant les civils tués lors des bombardements de l'armée turque dans l'enclave kurde d'Afrine, au nord-ouest de la Syrie, ont été disposées mercredi après-midi devant l'entrée principale de la gare de Bruxelles-Central.

Les chaussures étaient accompagnées de slogans rappelant la responsabilité de l'Otan et de l'Union européenne. L'action avait déjà été organisée à Louvain en mars et aura à nouveau lieu à Bruxelles dans les semaines à venir. "Des centaines de milliers de civils de la région d'Afrine font aujourd'hui face à une catastrophe humanitaire, à la suite de l'occupation de l'enclave par l'armée turque et les groupes djihadistes. Des milliers de civils sont bloqués dans des zones où la nourriture, l'eau potable et les fournitures médicales sont limitées. Avant les attaques de l'armée turque, Afrine était une des villes les plus paisibles de la région, et ce durant les six années de guerre civile", indique la Plateforme Solidarité Afrine, à l'origine de l'action. Le 20 janvier dernier, Ankara et ses supplétifs syriens ont lancé une offensive militaire destinée à chasser les Unités de protection du peuple (YPG) d'Afrine. L' armée turque a pris le contrôle de l'enclave le 18 mars dernier. "Afin de marquer leur soutien, nous demandons au public de faire pression sur les politiciens belges pour qu'ils cessent de soutenir les attaques de la Turquie et qu'ils accueillent les réfugiés. Nous l'invitons également à s'abstenir de visites touristiques en Turquie et à faire pression sur les ONG, syndicats et organisations des droits humains." (Belga)

Nos partenaires