Quarante pour cent des trentenaires belges sont divorcés

03/12/13 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Le Vif

Selon une étude sur l'évolution de la famille publiée par le gouvernement flamand, quarante pour cent des trentenaires belges sont divorcés alors que dix pour cent des quinquagénaires ont déjà divorcé deux fois.

Quarante pour cent des trentenaires belges sont divorcés

© Thinkstock

Moins d'enfants habitent chez leur père

Selon l'étude, le nombre d'enfants impliqués dans un divorce est nettement plus élevé que dans les pays voisins. Ainsi, près de deux divorces sur trois en Belgique impliquent des enfants alors qu'en Allemagne ce n'est que la moitié et qu'aux Pays-Bas et en France c'est un petit soixante pour cent. En ce qui concerne les séparations entre cohabitants, un enfant est concerné dans 20 pour cent des cas.

Après le divorce, un enfant sur trois habite en permanence avec sa mère ou son père, même si les enfants qui vivent avec leur père restent une exception. Neuf pour cent des nouveau-nés n'ont pas de père à domicile.

Dépression et alcool

Par ailleurs, l'étude démontre que les mères célibataires sont plus souvent dépressives alors que les pères célibataires s'adonneraient plus facilement à la boisson. Les divorces seraient le plus souvent initiés par les femmes alors que quarante pour cent d'entre elles sont obligées d'adapter leur carrière après leur divorce.

Belga/TV

En savoir plus sur:

Nos partenaires