Quand Spitaels pète les plombs...

03/10/11 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Le Vif

L'Université libre de Bruxelles inaugurait, le 22 septembre, sa saison de conférences-débats de Cultures d'Europe par une rencontre sur le thème : Révolutions arabes : vrai ou fol espoir ?

Quand Spitaels pète les plombs...

© image Globe / HERWIG VERGULT

Ce dossier d'actualité a donné lieu à des échanges parfois tendus entre l'avocate tunisienne Radhia Nasraoui et l'écrivain et journaliste algérien Mohammed Sifaoui. La première a plaidé pour le respect absolu de la démocratie, même en cas de victoire des islamistes, alors que le second a justifié le recours à l'armée en 1991 par les démocrates d'Algérie face au succès annoncé du Front islamique du salut aux élections législatives.

Le summum de la tension a cependant été véritablement atteint en fin de débat quand le troisième orateur, le ministre d'Etat Guy Spitaels, a quitté, très énervé, la tribune. Il venait de faire - innocemment - l'éloge du spécialiste du monde arabo-musulman, François Burgat. Ni une ni deux, Mohamed Sifaoui, en pourfendeur de l'islamisme, a répliqué en mettant en garde l'ancien ministre belge contre ce chercheur français, décrit en substance comme un suppôt des Frères musulmans. Autant dire que celui qui fut Dieu n'a pas apprécié d'être grondé publiquement tel un cancre sur les bancs de l'école... L'ULB voulait raviver la culture du débat, elle a été servie.

G.P.

Nos partenaires