Quand Bart De Wever invente un sondage secret

22/05/14 à 10:59 - Mise à jour à 10:59

Source: Le Vif

Au cours de l'émission de VTM "Jambers in de politiek" qui suit la vie quotidienne de plusieurs politiques flamands, Bart De Wever a évoqué un sondage interne réalisé par iVox pour l'Open VLD dont les résultats sont particulièrement mauvais pour les libéraux. L'Open VLD dément avoir commandé un sondage et conteste les résultats cités.

Quand Bart De Wever invente un sondage secret

© Belga

Les spectateurs de l'émission "Jambers in de politiek"ont pu voir le président de la N-VA préparer le premier débat contre le président du PS Paul Magnette avec ses collaborateurs. Tout à coup, De Wever déclare avoir reçu les résultats d'un sondage secret réalisé auprès du parti libéral.

Mauvais résultats

Condescendant, le bourgmestre d'Anvers ne se prive pas de commentaires: "Le VLD a réalisé un gigantesque sondage iVox. Je dois dire qu'ils l'ont bien caché. Je n'ai jamais dû attendre aussi longtemps. J'ai un service d'espionnage. Et le VLD ne s'appelle pas pour rien "Open VLD". Normalement, il me faut deux heures pour obtenir le rapport complet de leur comité de parti. Ici, il a fallu plus de deux semaines. Maintenant je comprends pourquoi".

Ensuite, De Wever cite les résultats provinciaux. "En Flandre-Occidentale, ils obtiennent 10 pour cent, en Flandre-Orientale 11 pour cent. Dans le Brabant Flamand ils réalisent 13 pour cent grâce à Maggie et pour Anvers... La province d'Anvers, tenez-vous bien : 6 pour cent".

"Bart De Wever: acteur ou politique?"

L'Open VLD dément l'existence du sondage iVox. Habituellement, les libéraux flamands font appel à TNS Dimarso, le bureau chargé entre autres du sondage du journal De Standaard et de la chaîne VRT.

Noël Slangen, le conseiller en communication et candidat à l'Open VLD a déclaré sur Twitter : "Tiens, l'Open VLD n'a jamais fait appel à iVox, ni à un autre bureau avec ces chiffres. #BDW acteur ou politique ?"

La présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten dément également l'information. Dépêcher des espions et propager des mensonges à propos d'un sondage iVox inexistant. A-t-on atteint le niveau le plus bas ?" a-t-elle tweeté.

Même son de cloche auprès de Hans Verhoeven d'iVox qui a déclaré sur le site d'information NewsMonkey : "Nous sommes surpris. Nous souhaitons confirmer formellement qu'en cette période (pré)-électorale nous n'avons répondu à aucune demande de sondage (interne ou non) de l'Open VLD".

Belga/AVE

Nos partenaires