Pukkelpop : un festival endeuillé

19/08/11 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Le Vif

La 26e édition du Pukkelpop a été endeuillée par la mort de 5 personnes, un chiffre atroce auquel il faut ajouter dix personnes grièvement blessées, dont trois dans un état critique. Depuis sa création en 1985, c'est la première fois que le festival doit faire face à un tel drame, même si l'année dernière, un suicide et une crise cardiaque avaient déjà jeté un froid sur festival d'Hasselt

Pukkelpop : un festival endeuillé

© EPA

L'histoire du Pukkelpop commence le 21 juillet 1985, sur le terrain de football de l'Excelsior Heppen, dans le Limbourg. A l'époque, l'affiche du nouveau festival n'est composée que de six groupes, mais elle permet tout de même d'attirer 2.500 personnes. Depuis cette date, le festival de musique ne cesse de s'agrandir, au point de devenir l'une des plus grandes manifestations musicales du Royaume avec plus de 180.000 spectateurs en 2010.

Jusqu'en 1994, le Pukkelpop se déroulait sur une seule journée. Cela n'a pas empêché les organisateurs d'attirer durant cette période des artistes cultes comme Front 242, Sonic Youth, Nick Cave & The Bad Seeds ou encore Iggy Pop.

Avec le succès, le nombre de scènes augmente : en moins de dix ans, le festival est passé de une à trois scènes. Pour fêter dignement le dixième anniversaire du Pukkel, les organisateurs décident, en 1995, de passer de un à deux jours de concerts et montent une superbe affiche avec Neil Young, The Prodigy, Radiohead et les Smashing Pumkins, entre autres.

Avec des hauts et des bas, le Pukkelpop ne cesse d'attirer du public. En 2001, les organisateurs du festival limbourgeois décident alors d'étaler les concerts sur trois jours et d'installer sept scènes ! L'effet est immédiat et le Pukkel explose son record d'affluence avec 115.000 spectateurs. Le festival entre définitivement dans la cour des grands.

Pendant 24 ans, le Pukkelpop a vécu un rêve qu'aucun cauchemar n'était venu troubler, jusqu'à la 25e édition, l'année dernière. Michael Been, l'ingénieur du son du groupe Black Rebel Motorcycle Club, décède suite à une crise cardiaque. Le lendemain, Charles Haddon, le chanteur du groupe Ou Est Le Swimming Pool met fin à ses jours après sa représentation. A l'époque, personne ne se doutait que le drame de cette 25e édition allait être éclipsé par la catastrophe de 2011.

Levif.be

Nos partenaires