Publifin: le procureur général de Liège veut voir clair rapidement dans le dossier

10/01/17 à 20:54 - Mise à jour à 20:57

Source: Belga

(Belga) Une information judiciaire a été ouverte dans le cadre des rémunérations octroyées aux mandataires liégeois membres des comités de secteur de l'intercommunale Publifin. Il s'agit de déterminer si des faits délictueux ont été commis comme des faux, usage de faux et abus de biens sociaux, a précisé mardi Christian De Valkeneer, le procureur général de Liège, confirmant ainsi l'information du Vif/L'Express.

Ce sont les révélations faites au sujet des rémunérations octroyées aux mandataires liégeois (PS, MR et CDH) membres des comités de secteur de l'intercommunale qui ont mené à l'ouverture d'une information judiciaire. Selon les informations qui ont été diffusées, ces émoluments auraient été versés aux personnes concernées alors qu'elles n'auraient assisté qu'à peu de réunions. "Je souhaite qu'on puisse y voir clair le plus rapidement possible, qu'on détermine si des faits délictueux ont été commis ou si cela s'inscrit plutôt dans le cadre d'une bonne, ou mauvaise, gestion", explique Christian De Valkeneer. S'il y a eu infractions, il pourrait s'agir de faux, usage de faux et abus de biens sociaux au détriment de Publifin, dont les actionnaires sont principalement la province de Liège et des communes majoritairement de la province éponyme. "Ce qui a été révélé pose un certain nombre de questions et nécessite que la justice s'y intéresse. La chose publique n'a pas pour vocation de donner de l'argent sans que des prestations ne soient effectuées", estime le procureur général de Liège, ajoutant que l'information en est à ses débuts. Trop tôt, dès lors, pour dire si elle pourrait évoluer vers une instruction judiciaire, un classement sans suite si aucun élément délictueux n'est mis au jour, ou vers d'autres issues comme des transactions. (Belga)

Nos partenaires