Publifin: accord obtenu sur le cahier revendicatif

12/12/17 à 19:08 - Mise à jour à 19:07

Source: Belga

Un accord a été conclu mardi entre la CSC, le SLFP et la direction de Publifin dans le cadre des négociations sur le cahier revendicatif déposé en janvier dernier. Des avancées importantes ont été obtenues pour l'ensemble du personnel, s'est réjoui mardi Gaston Merkelbach, secrétaire principal CSC Services Publics Liège-Verviers.

Publifin: accord obtenu sur le cahier revendicatif

© DR

Alors que le conseil d'administration de l'intercommunale liégeoise avait annoncé un projet de protocole d'accord pour le 15 décembre, la CSC et le SLFP se réjouissent des avancées, qualifiées d'importantes pour l'ensemble du personnel, obtenues mardi dans le cadre des négociations sur le cahier revendicatif 2017-2018.

Les organisations syndicales se réjouissent d'avoir pu renouer un "dialogue constructif" avec la direction. "En son tout premier point, l'accord confirme la pérennité de l'emploi. Ensuite, il scelle une série de mesures favorables pour l'évolution des carrières et pour le pouvoir d'achat des travailleurs", souligne Gaston Merkelbach, secrétaire principal CSC Services Publics Liège-Verviers.

A travers le cahier revendicatif déposé en janvier dernier, syndicats et travailleurs entendaient notamment obtenir une augmentation barémique de 2%, la réinstauration de primes supprimées pour les pensionnés ou encore la nomination d'environ 200 agents contractuels.

L'accord entériné mardi garantit l'organisation d'examens de promotion pour les plus petits barèmes et rend à nouveau possible l'évolution de carrière pour tous. Il prévoit également l'augmentation des chèques-repas de 6 à 8 euros, l'application d'une même prime; pour un même travail; pour tous les travailleurs, le remboursement des frais de transport à 100 % après 2 ans de prise en charge à 95 %, l'octroi d'un jour de congé supplémentaire à partir de 55 ans pour ceux qui ne l'ont pas ainsi qu'un jour supplémentaire par an entre 60 et 65 ans, la prise en charge par l'employeur de l'assurance-groupe souscrite pour le personnel contractuel, l'application d'une prime de productivité de 1200 euros bruts par an selon certaines conditions, l'harmonisation à la hausse du pécule de vacances ainsi que l'octroi d'un chèque-cadeau de 35 euros pour 2017 et 2018.

La CGSP-Admi, qui dénonçait le silence radio de la direction et réclamait des négociations "au plus vite" en octobre dernier, ne semble pas concerné par cet accord puisqu'il n'en est pas fait mention dans le communiqué adressé par la CSC avec le SLFP. On sait que la CSC et la CGSP n'étaient plus vraiment en accord dans le dossier Publifin. Belga a tenté de joindre Christine Planus, déléguée principale CGSP-Admi pour savoir ce qu'il en est mais sans succès.

Nos partenaires