PS : le gouvernement diminue le pouvoir d'achat de la classe moyenne et des plus défavorisés

23/07/15 à 14:04 - Mise à jour à 14:03

Source: Belga

Jamais un gouvernement n'avait autant attaqué le pouvoir d'achat de la classe moyenne et des plus défavorisés, a déploré jeudi le président du PS Elio Di Rupo, à l'annonce de l'accord du gouvernement sur le contrôle budgétaire.

PS : le gouvernement diminue le pouvoir d'achat de la classe moyenne et des plus défavorisés

© Belga

"Après le saut d'index, après l'augmentation des impôts pour les pensionnés, après la suppression du bonus de pension, après la hausse du coût des consultations chez le médecin spécialiste, le gouvernement MR N-VA augmente un grand nombre de taxes sur la consommation", a commenté le président du PS.

Pour M. Di Rupo, "une augmentation de la TVA est profondément injuste. Proportionnellement à ses revenus, un pensionné ou un petit salarié paie plus de taxes qu'un millionnaire".

Au passage, Elio Di Rupo a qualifié de "totalement fausse" l'analyse du gouvernement selon lequel la diminution de la TVA sur l'électricité à 6% a coûté 500 millions de plus que prévu. Selon le chef de file socialiste, la mesure a coûté seulement 24 millions de plus que prévu sur deux ans, ce qui est marginal par rapport du coût de la mesure.

L'augmentation des accises sur le diesel est également une mesure inacceptable pour le PS, car de nombreuses personnes utilisent leur voiture pour aller travailler parce qu'elle n'ont pas d'autre choix.

Aux yeux du président du PS, le fait d'invoquer, dans le chef du gouvernement Michel, la santé ou l'environnement pour justifier de nouvelles taxes est trompeur car le but de ce type de taxe est de décourager les comportements nocifs et donc, à terme, de ne plus rien rapporter.

Enfin, le PS s'est réjoui que le gouvernement ait décidé d'une taxe sur la spéculation et d'une hausse du précompte mobilier. "Mais c'est bien trop faible. Si le gouvernement avait mis en place une véritable taxation des plus-values boursières et un impôt sur la fortune, il aurait pu éviter les autres taxes qui touchent durement l'ensemble des citoyens", a-t-il conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires