Protection sociale : "les Flamands sont en meilleure santé que les Wallons"

28/11/12 à 13:12 - Mise à jour à 13:12

Source: Le Vif

En matière de protection sociale, la Wallonie ne fait pas mieux que le Portugal, affirmait le journal Le Soir dans son édition de ce mercredi. Pourtant, "la Belgique a tendance à s'améliorer", affirme Mathieu Lefebvre, co-auteur de l'étude "État-providence en Europe", sur laquelle se base Le Soir. Explications.

Protection sociale : "les Flamands sont en meilleure santé que les Wallons"

© Belga

En Europe, la sécurité sociale a été véritablement mise en place après la Seconde Guerre mondiale pour réduire les inégalités, lutter contre la pauvreté, réduire le chômage, améliorer la santé des citoyens et la qualité de l'enseignement. Mais depuis les années 1980, ce système a été remis en cause régulièrement et encore plus aujourd'hui suite aux difficultés budgétaires des États.

Dans leur étude, Mathieu Lefebvre et Pierre Pestieau se sont demandé si le système de sécurité sociale européen était en crise. "La réponse n'est pas évidente, confie Mathieu Lefebvre, mais le système se trouve en tout cas face à de nombreux défis. Le premier étant le vieillissement de la population et les dépenses que cela va engendrer. L'évolution du marché du travail représente également une nouvelle difficulté, ainsi que les changements familiaux qui ont entrainé une diminution de la solidarité."

"Si l'on veut garder un État-providence", les chercheurs de l'ULg préconisent de réformer le système pour faire face à ces défis. "Elles sont d'ailleurs déjà en cours en Europe. L'augmentation de l'âge de la retraite dans certains pays et la diminution des allocations de chômage dans le temps en Belgique, en sont la preuve", explique Mathieu Lefebvre.

La Belgique, mauvais élève ?

Les deux chercheurs de l'université de Liège ont établi un classement des quinze premiers pays membres de l'Union européenne. La Belgique est plutôt mal classée, puisqu'elle arrive seulement en huitième position. "On pensait qu'elle serait mieux classée, mais ce n'est pas un résultat catastrophique pour autant, puisque les résultats des quinze pays étudiés ne sont déjà pas mauvais en soi".

Un élément a cependant poussé la Belgique vers le bas du classement. Il s'agit du chômage à long terme. "A l'inverse, les résultats de la pauvreté ne sont pas exécrables", tempère Mathieu Lefebvre. "Et selon nos indicateurs de temps, la Belgique est d'ailleurs plutôt en croissance, elle s'améliore", affirme-t-il.

Disparités entre la Flandre et la Wallonie

Lorsque l'on compare les résultats de la Flandre et de la Wallonie, on constate que les résultats des indicateurs de santé sont très différents. "L'espérance de vie est plus longue de deux ans en Flandre ! C'est une différence énorme à l'intérieur d'un même pays. Mais ce type de clivages internes s'observe dans d'autres pays également, comme en Italie où il existe une grande différence de développement économique entre le nord et le sud du pays", explique Mathieu Lefebvre.

"Il est cependant difficile d'expliquer pourquoi les Flamands vivent plus longtemps que les Wallons, avec les données récoltées jusqu'ici. La protection sociale est une compétence fédérale en grande partie, mais on peut penser que le mode de vie est différent et que la gouvernance peut également jouer un rôle dans la prévention (qui est une compétence régionale). Ce qu'on constate simplement, c'est qu'en Flandre ça marche mieux !"

Et Bruxelles ?

Aucun résultat n'a été publié pour la Région bruxelloise. "Nous n'avons pas inclus Bruxelles dans notre étude, car il n'existe pas de données fiables. L'étude a été réalisée sur base des indicateurs d'Eurostat et les échantillons bruxellois n'étaient pas représentatifs, c'est pourquoi nous avons préféré mettre Bruxelles de côté", a justifié Mathieu Lefebvre.

Marie Gathon

Nos partenaires