Propos de Jan Jambon - L'Exécutif des musulmans condamne des propos stigmatisants et des amalgames

19/04/16 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Belga

(Belga) L'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) a condamné mardi les déclarations du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), à propos de la liesse de musulmans après les attentats du 22 mars.

"Nous estimons qu'elles stigmatisent cette communauté et qu'elles sont inacceptables de la part d'un ministre qui a en charge la protection de tous les citoyens, y compris ceux de confession musulmane. Les musulmans de notre pays ont toujours condamné unanimement tous les attentats terroristes et ce, quels qu'en soient le lieu et les auteurs. Il en est de même pour les attentats qui ont touché notre pays et qui nous ont profondément meurtris", a déclaré l'EMB dans un communiqué. Ces propos mettent aussi à mal les efforts de l'Exécutif pour lutter contre le radicalisme, notamment par des formations dispensées aux imams, conseillers islamiques dans les prisons et professeurs de religion, l'encadrement des mosquées ou l'ouverture d'une ligne téléphonique anti-radicalisme. L'organe de représentation du culte musulman regrette la radicalisation du discours politique de "certains" à l'heure où il veille, dit-il, à déconstruire les discours de haine. "Le discours de certains devient de plus en plus radical et nourrit la haine envers une communauté toute entière, qui se sent injustement stigmatisée, a-t-il ajouté. L'EMB met par ailleurs en garde le monde politique contre le risque de récupération de ce genre de propos à l'heure où le rôle des politiques est de maintenir la cohésion sociale. Il lance un appel au gouvernement, aux politiques et à toute la société civile "pour qu'ils rejettent catégoriquement de tels discours, qui créent l'amalgame et alimentent la peur et la haine envers les citoyens belges de confession musulmane". (Belga)

Nos partenaires