Prolongation de Doel 1 et 2 : "La sécurité nucléaire est une compétence nationale"

04/01/16 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Belga

(Belga) La garantie de la sécurité des centrales nucléaires est une compétence nationale, a assuré lundi une porte-parole de la Commission européenne, après qu'un ministre d'un land allemand a réclamé lundi que l'Union européenne veille au respect par la Belgique des règles de sécurité dans ses centrales nucléaires.

Prolongation de Doel 1 et 2 : "La sécurité nucléaire est une compétence nationale"

Prolongation de Doel 1 et 2 : "La sécurité nucléaire est une compétence nationale" © BELGA

La multiplication d'incidents dans les centrales nucléaires de Doel et Tihange inquiètent les pays voisins. Le bourgmestre de la commune néerlandaise de Bergen op Zoom a annoncé qu'il demanderait à son gouvernement d'agir. En Allemagne, c'est le ministre de l'Environnement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest de l'Allemagne), Johannes Remmel, qui a réclamé lundi que la Commission européenne s'intéresse de plus près aux questions de sécurité du parc nucléaire belge. "L'UE doit vérifier plus sévèrement si les règles de sécurité sont respectées", a affirmé M. Remmel au journal 'Rheinischen Post', réagissant à l'arrêt automatique du réacteur de Doel 1 samedi à la suite d'un problème survenu à son alternateur. Une porte-parole de la Commission européenne, Anna-Kaisa Itkonen, a toutefois précisé à Belga que "comme les autres Etats membres de l'UE, la Belgique est responsable du redémarrage" des centrales mises à l'arrêt. La Commission européenne garde néanmoins à l'oeil les conditions de sécurité, et a été mise au courant en novembre dernier par l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) que les réacteurs fissurés de Doel 3 et Tihange 2 pouvaient à nouveau être mis à contribution. Il est possible que dans le courant de l'année, l'exécutif européen exige de l'AFCN un nouveau bilan de la situation nucléaire en Belgique. La porte-parole a par ailleurs souligné qu'au sein du Groupe des régulateurs européens de la sûreté nucléaire (ENSREG), les autorités nationales de sécurité cherchaient à organiser "une approche commune" de la sûreté nucléaire. (Belga)

Nos partenaires