Prolongation de Doel 1 et 2 : des associations environnementales saisissent la Cour Constitutionnelle

07/01/16 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Belga

(Belga) Les associations environnementales Bond Beter Leefmilieu (BBL) et Inter-Environnement Wallonie (IEW) ont introduit devant la Cour constitutionnelle un recours en annulation de la loi qui prévoit de prolonger les réacteurs nucléaires de Doel 1 et 2, a appris l'Agence Belga jeudi.

Prolongation de Doel 1 et 2 : des associations environnementales saisissent la Cour Constitutionnelle

Prolongation de Doel 1 et 2 : des associations environnementales saisissent la Cour Constitutionnelle © BELGA

Alors que la sortie progressive de l'énergie nucléaire avait été votée en 2003, le gouvernement fédéral a décidé l'an dernier de prolonger la durée de vie des réacteurs de Doel 1 et 2. "Il n'y a pas eu d'étude d'incidence environnementale, ni de consultation publique avant que soit décidé de prolonger l'activité des réacteurs. Ce sont des arguments qui ont été soulignés dans l'avis du Conseil d'Etat", affirme Sara Van Dyck, spécialiste dans le secteur de l'énergie chez BBL. "Cette loi ne respecte donc pas les conventions d'Aarhus et d'Espoo, ni les droits belge et européen", ajoute-t-elle. "Il n'a pas été possible de mener un débat démocratique sur la question, c'est pourquoi nous nous voyons obligés de saisir la justice", précise le BBL, selon qui la prolongation des réacteurs crée par ailleurs de l'insécurité sur le marché énergétique. Le BBL et l'IEW attendent une décision pour la fin de l'année. En décembre, Greenpeace avait déjà introduit un recours au Conseil d'Etat contre la prolongation de Doel 1 et 2. L'organisation visait plus particulièrement les actes administratifs validant la décision de l'agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) et du gouvernement permettant cette prolongation. (Belga)

Nos partenaires