Producteurs laitiers : le cdH prône un nouveau système de régulation

26/11/12 à 19:19 - Mise à jour à 19:19

Source: Le Vif

"Il est urgent que l'Europe mette en place un nouveau système efficace de régulation de la production" laitière, a réagi lundi le cdH à la suite de la manifestation des producteurs laitiers à Bruxelles. Ecolo est, lui, favorable à la mise en place d'un observatoire des prix, tout comme les députés européens Anne Delvaux (cdH) et Marc Tarabella (PS).

Producteurs laitiers : le cdH prône un nouveau système de régulation

© Image Globe

Rappelant que le cdH était la seule formation politique francophone à avoir contesté avec force, en 2003, la décision de l'Europe d'abandonner les quotas laitiers, les démocrates humanistes plaident pour l'instauration rapide d'un nouveau système de régulation du marché.

"Seules des règles fixées, au minimum au niveau européen, peuvent permettre d'assurer un rééquilibrage des rapports de force afin de garantir des produits de qualité aux consommateurs, une préservation de l'environnement et une rémunération juste de chaque agriculteur", insiste le parti.

Le cdH souligne encore qu'en un an, les prix du lait payés aux éleveurs ont baissé de 10% alors que les coûts de production ont continué à augmenter. "Cette situation est intenable pour les producteurs dont les trésoreries sont au plus bas depuis 2009", ajoute-t-il.

La députée européenne Anne Delvaux (PPE/cdH) plaide quant à elle pour la mise en place d'une agence européenne agricole, qui aurait la possibilité d'influer directement sur le prix du lait lorsque celui-ci passe sous un certain seuil.

"Cette agence agirait comme un observatoire des prix, avec cependant une compétence plus large que la supervision de la seule production laitière. Je pense notamment aux denrées alimentaires comme le blé et d'autres denrées subissant la spéculation", explique-t-elle dans un communiqué distinct.

De son côté, Ecolo, prône également la mise en place d'un tel observatoire des prix, qui permettrait d'augmenter ou de diminuer l'offre en fonction de la demande au niveau européen. "Les ministres fédéral et régional de l'Agriculture doivent être à l'initiative de cette proposition, par ailleurs portée par le Groupement laitier belge et l'European Milk Board", concluent les Verts.

Plus tôt dans la journée, l'eurodéputé socialiste Marc Tarabella s'était déjà prononcé, par voie de communiqué, en faveur d'"une autorité publique gendarme des marchés laitiers" et avait demandé la création d'un observatoire des prix et des marges qui veillerait à une répartition plus équitable.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires